10 astuces pour les «mamans d’exception»

10 astuces pour les «mamans d’exception»

Êtes-vous une future maman d’exception? Ou peut-être en connaissez-vous une? C’est justement grâce à l’une de ces mamans d’exception, rencontrée via Facebook, que j’ai appris que je n’étais pas une maman différente, mais bien une «maman d’exception».
Par Isabelle Lefebvre

En effet, celle-ci m’a expliqué qu’elle avait souvent été catégorisée de « cas d’exception » durant sa grossesse en raison de sa condition d’exception et qu’elle s’amusait à dire qu’elle était la «maman d’exception». Comme vous l’aurez deviné, les mamans d’exception vivent avec des conditions de santé particulières, des handicaps ou des limitations physiques et rencontrent des défis supplémentaires dans la maternité. Par exemple, saviez-vous qu’un simple changement de couche peut s’avérer tout un défi pour une  maman d’exception?

Une condition d’exception
Je me souviens, avant d’avoir mon premier bébé, de toute l’anxiété ressentie à l’idée de m’en occuper, considérant la maladie, les handicaps et limitations physiques qui font partie de mon quotidien. Sans m’étendre sur le sujet, simplement vous dire qu’à l’âge de 18 ans, j’ai reçu le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde juvénile. Près de 20 ans plus tard, je vis avec les séquelles sévères de cette maladie: handicaps dus à des déformations au niveau des mains et des pieds, autres articulations plus ou moins fonctionnelles, équilibre précaire et donc risque de chute élevée, difficulté à la marche sur un terrain accidenté ou glacé. Ainsi, vous comprendrez que, pour moi, juste de prendre bébé dans mes bras, c’est presque du sport extrême. Tout ça pour vous dire que je me demandais bien, «comment» je ferais pour prendre soin de mon bébé. Je voulais tellement des enfants, il n’était pas question que je passe à côté de la maternité.

La plus belle expérience de ma vie
Sept ans plus tard, avec maintenant trois enfants, je peux vous dire que la maternité est la plus belle expérience de ma vie et que malgré tous les obstacles qui se sont dressés sur ma route, je recommencerais demain matin… D’ailleurs, mon plus grand désir est d’en avoir un quatrième.

Quelques-uns de mes défis de maman d’exception
Sans le savoir, et heureusement que je ne le savais pas, plusieurs défis de taille m’attendaient avec bébé. L’allaitement a probablement été mon plus gros défi. Après deux allaitements qui n’ont pas fonctionné, dont le premier qui a été vécu comme un échec monumental, je goûte encore aujourd’hui au plaisir d’allaiter mon petit dernier qui a maintenant deux ans.

L’isolement a probablement été mon deuxième plus grand défi. Étant incapable de manipuler le siège d’auto « coquille », la première année avec bébé est synonyme de rester à la maison, ou autour de la maison en poussette l’été. Même si bébé change de siège, sortir avec bébé demeure en soi un défi : installer bébé dans son siège, attacher sa ceinture, sortir la poussette de l’auto et la remettre dedans, me promener dans un environnement non adapté pour moi. Même encore aujourd’hui, avec beaucoup d’heures de pratique, ça reste un défi.

Bien entendu, avec bébé qui grandit et la famille qui s’agrandit aussi, d’autres défis s’ajoutent et je dois constamment m’ajuster. Vous comprendrez que la liste des défis des « mamans d’exception » est comme bébé, elle grandit avec le temps et je pourrais vous en parler longtemps. Je m’arrête donc ici sur les défis et je vous partage avec plaisir mes astuces de «maman d’exception».

10 astuces pour les futures mamans d’exception  
Astuce 1
Jouez à la maman. Que ce soit avec un vrai bébé ou une poupée, pratiquez-vous et observez-vous. Identifiez ce que vous pouvez accomplir avec facilité et où vous aurez besoin d’aide.

Astuce 2

Si vous êtes au Québec, contactez la clinique Parents plus du centre Lucie Bruneau de Montréal. Une ergothérapeute pourra vous aider à adapter votre maternité à vos handicaps.

Astuce 3
Magasinez dans des boutiques spécialisées pour les bébés et faites des essais.

Astuce 4
Faites des recherches sur internet.

Astuce 5

Demandez l’aide d’une consultante en lactation afin de mettre toutes les chances de votre côté si vous tenez mordicus à allaiter et que vous savez que votre allaitement peut être compromis par votre condition d’exception.

Astuce 6
Déléguez et/ou laissez tomber certaines tâches. Bâtissez une équipe pour vous aider pour les tâches où de l’aide humaine sera nécessaire.

Astuce 7
Aménagez votre espace intérieur pour faciliter votre quotidien. En un mot, « épurez ».

Astuce 8
Ne vous comparez pas aux autres mamans, cela ne fera que monter votre niveau de stress.

Astuce 9
Faites partie d’un groupe de support et échangez avec d’autres mamans d’exception qui vivent des maternités d’exceptions.

Astuce 10
Faites confiance à votre bébé, il s’adaptera à vous et à votre condition d’exception.

Enfin, bien que la maternité vous réserve sans aucun doute bien des défis, si ce n’est déjà pas commencé, rappelez-vous ceci. Vous ferez bien des choses différemment. Vous vivrez sûrement de la colère et de la frustration de ne pas pouvoir tout faire comme les autres mamans. Par contre, le plus important ne sera jamais en lien avec ce que vous êtes capable de faire ou non, mais bien qui vous êtes vraiment, ce que vous voulez transmettre à vos enfants, tant vos valeurs que votre vision de la vie ainsi que tout ce que vous inspirerez à vos enfants : la détermination, la persévérance, le dépassement de soi…


Isabelle Lefebvre
M.Sc. kinésiologue
ACC Coach professionnelle auprès des femmes 
qui sont déterminées à rayonner pleinement dans leur vie.
Fondatrice du programme de coaching Maman Épanouie
www.inspirerlalibertedetre.com


Paru dans Grossesse, Automne 2014

Pin It on Pinterest

Share This