Les déformations des mains peuvent être provoquées par des lésions, mais aussi des maladies. En voici les plus courantes et comment les traiter.

1)     La déformation des doigts

La cause la plus fréquente de la déformation des doigts est l’arthrose. Les phalanges sont déviées de leur axe, des nodules apparaissent au niveau des articulations. L’arthrose est incurable, elle évolue par poussées. Mais on peut ralentir sa progression par une alimentation équilibrée et l’exercice physique.

Parmi les autres causes, on trouve la polyarthrite rhumatoïde. C’est un rhumatisme inflammatoire qui touche plus souvent les femmes, même jeunes. Elle est très invalidante dans la mesure où elle détruit les os et les articulations.

Les traitements visent à conserver une bonne mobilité des doigts et à soulager la douleur par des antalgiques, parfois des anti-inflammatoires.

2)     Le doigt en maillet

Très fréquente, la maladie touche la dernière phalange du doigt qu’il est impossible de redresser en raison de la rupture du tendon. Cette déformation typique permet faire le diagnostic d’un doigt en maillet pour traitement. Le patient n’éprouve aucune douleur. Deux solutions sont proposées : l’attelle et la chirurgie.

3)     La rétractation des doigts

La maladie de Dupuytren est le résultat de l’épaississement de l’aponévrose palmaire, les tissus superficiels de la paume. La conséquence est la rétractation d’un ou plusieurs doigts, généralement le 4e et le 5e. Elle est évolutive et survient parfois après un traumatisme. Au stade tardif, tous les doigts sont fermés dans la paume de la main. Le seul traitement consiste à sectionner les brides avec une aiguille.

4)     Le kyste arthrosynovial du poignet

La déformation provient d’une tumeur, mais elle est bénigne. Il s’agit d’une boule remplie de liquide ressemblant à de la gelée. Elle peut être localisée sur la face externe du poignet, mais aussi sur la face antérieure, à la base du pouce. Sa particularité est qu’elle peut disparaître spontanément au bout de quelques mois, sans que l’on sache pourquoi. Quand elle persiste, on la retire en chirurgie ambulatoire.

5)     Le pouce difforme

Une inflammation des tendons du pouce est responsable de cette déformation, douloureuse de surcroît. On l’appelle la tendinite de Quervain. Elle affecte davantage les femmes à partir de 40 ans qui effectuent des mouvements répétitifs. Il arrive ainsi que la maladie soit associée à un syndrome du canal carpien. Le repos avec le port d’une attelle est le traitement de première intention.

Pin It on Pinterest

Share This