Acide folique, pour l'amour de bébé

Acide folique, pour l’amour de bébé

C’est bien connu: un bébé en santé commence par une maman en santé. En plus de l’importance accordée à l’exercice physique ainsi qu’à un sommeil réparateur, les femmes enceintes doivent également se soucier d’adopter une diète saine et nutritive. L’acide folique, une vitamine essentielle à consommer dès la conception.

Les conseils des spécialistes de la santé ne manquent pas lorsque vient le temps de parler grossesse. En effet, les recommandations sont nombreuses et peuvent parfois s’avérer contradictoires selon les différents modes de pensées ou la culture des familles. Par exemple, les Japonaises n’hésitent pas à manger des sushis, pendant que les Mexicaines et les Indiennes ne boudent pas les mets épicés… Cela peut évidemment engendrer de la confusion chez les futures mamans et une certaine difficulté à respecter les nombreuses contraintes.

C’est entre autres ce que révèle le sondage Materna de Nestlé sur la période prénatale. On apprend également que les femmes font preuve d’une grande prudence lors de la première grossesse, mais qu’elles baissent considérablement la garde à la troisième grossesse et aux suivantes. Est-ce là le résultat d’un simple oubli? Bien qu’il soit normal de s’accorder un peu de latitude après la première grossesse, certaines bonnes habitudes ne devraient pas être mises de côté. Évidemment, le fait d’avoir déjà un ou deux bambins sous les bras peut rendre la tâche plus ardue.

«Avec une vie occupée, il peut être difficile de trouver le temps pour se reposer ou faire de l’exercice. Mais sans aucun doute, une des principales priorités des mamans qui prévoient ou pourraient devenir enceintes devrait être de prendre des vitamines prénatales contenant de l’acide folique», avise Dr John Yaremko, pédiatre à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Malheureusement, les futures mamans pourraient oublier que la prise d’acide folique est cruciale à la santé du système nerveux de leur enfant. Selon le sondage, le nombre de femmes au Québec qui prennent des vitamines prénatales contenant de l’acide folique chute de 21% lorsque nous comparons la première grossesse à la troisième et les subséquentes.

L’acide folique, cette vitamine essentielle
Qu’est-ce que l’acide folique?
Il s’agit d’une vitamine qui se retrouve naturellement dans plusieurs types d’aliments, principalement dans les légumes vert foncé tels que les pois, les asperges et les brocolis. Toutefois, lors de la grossesse, la quantité d’acide folique que l’on peut absorber par une alimentation saine et riche en fruits et en légumes ne suffit pas pour prévenir adéquatement les possibles anomalies du tube neural chez lefœtus.

C’est pourquoi Santé Canada et la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada recommandent de combiner à une alimentation équilibrée la prise quotidienne de multivitamines contenant au moins 0,4mg d’acide folique. En plus de procurer à la femme enceinte la quantité nécessaire d’acide folique, un supplément vitaminique lui fournit plusieurs autres nutriments essentiels.

Pourquoi en prendre?
La vitamine en question joue un rôle de premier plan dans le développement d’un système nerveux sain et fonctionnel chez le fœtus. En effet, l’acide folique aide à prévenir les malformations du tube neural, qui surviennent généralement lors du premier trimestre de la grossesse. Celles-ci peuvent être la cause de graves anomalies au niveau du crâne, du cerveau et de la colonne vertébrale.

Quand en prendre?
La plupart des femmes québécoises sondées (82%) ont affirmé être au courant de la nécessité de prendre un supplément d’acide folique durant la grossesse. Le problème se situe pourtant à un autre niveau. La majorité des futures mamans ignorent que la prise d’acide folique devrait commencer avant même d’être enceinte, soit 12semaines avant. Il s’agit là d’une tendance alarmante, d’autant plus que la moitié des grossesses sont non planifiées. Qu’une grossesse soit planifiée ou non, la problématique reste malheureusement trop souvent la même, car les femmes se rendent compte qu’elles sont enceintes uniquement lorsque leurs menstruations cessent, ce qui retarde le début de la consommation d’acide folique. Cela peut avoir comme effet de réduire l’efficacité de la vitamine sur l’amoindrissement des chances de malformations du tube neural. On comprend donc l’importance de commencer la prise d’acide folique plus tôt afin d’éviter de passer à côté des 4 premières semaines de la grossesse, période critique dans le développement du fœtus.

Ainsi, afin de réduire au maximum les chances de complications au niveau de la formation du système nerveux, les experts conseillent à toutes femmes sujettes à tomber enceintes ou désirant le devenir d’ajouter les multivitamines d’acide folique à leur régime quotidien.

De plus, selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, les mamans en devenir devraient continuer de prendre des suppléments vitaminiques jusqu’à 4 à 6semaines après l’accouchement ou tout au long de la période d’allaitement.

L’acide folique, c’est donc une question d’avant, de pendant et d’après!


Remerciements à Materna de Nestlé.


Paru dans Grossesse, Printemps 2014

Pin It on Pinterest

Share This