Allaitement ou biberon?

Telle est la question! Bébé s’en vient et vous n’êtes pas décidés? Vous hésitez? Qu’est-ce qui sera le mieux pour lui, et pour vous? Trouvez-vous un coin tranquille, profitez-en pour allonger vos jambes, et faites le point sur le sujet de l’alimentation de bébé. Papa est aussi invité à lire l’article avec vous.
Par Isabelle St-Laurent

Le biberon. Qu’en est-il et pourquoi les mères le choisissent-elles? Certaines diront: «Tout le monde le sait, l’allaitement naturel est ce qu’il y a de mieux pour bébé, les études le démontrent». Hé oui! On le sait! Mais ça ne convient pas à toutes les mères.

Ainsi, de nos jours, avec tout ce qu’on entend sur les réseaux sociaux ou ce qu’a vécu l’amie d’une amie, il n’est pas évident de faire un choix sans crainte d’être jugé. Certains sont proallaitement naturel, d’autres, probiberon. Certaines femmes se sont senties forcées par des professionnels. On entend et on entendra toujours des histoires de tout genre au sujet de l’allaitement et des biberons. Il y a des mamans qui ont l’appel pour l’allaitement au sein, d’autres non. Et c’est correct ainsi!

Quoi qu’il en soit, les deux options comportent des avantages et des inconvénients. Personne ne peut juger le choix que vous allez faire, car vous êtes la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour bébé et pour vous. L’important est de vous informer d’abord sur les possibilités et ensuite faire un choix éclairé selon vos besoins et vos valeurs personnelles et familiales. Il faut vous écouter!

Un peu de souplesse
J’aimerais d’abord vous conseiller de demeurer flexible vis-à-vis les imprévus, car dans la vie, il y en a toujours. Parfois, même avec les meilleures intentions du monde, les mamans qui allaitent naturellement ou qui donnent le biberon ne peuvent plus poursuivre pour des raisons parfois contradictoires a leurs convictions. Gardez donc à l’esprit que ce que vous faites est ce qu’il y a de mieux pour votre enfant et allez-y un jour à la fois!

Je choisis le biberon
Plusieurs mamans font ce choix pour plusieurs raisons. Certaines ne désirent tout simplement pas allaiter, quelques mamans disent ne pas avoir été capables, ont essayé et ont trouvé cela trop exigeant. D’autres, pour des problèmes de santé, ne peuvent allaiter ou se sentent trop épuisées. Ainsi, si c’est l’option choisie, il faut prévoir au minimum une dizaine de biberons, de la préparation lactée pour nourrisson enrichie de fer, une brosse à biberons et de l’eau bouillie et refroidie. Certains utiliseront simplement un contenant rempli d’eau chaude pour chauffer le biberon et d’autres un chauffe-biberon; il en existe aussi pour l’auto. Avant de vous lancer, il faut aussi penser à laver et à stériliser les biberons pour qu’ils soient prêts à être utilisés lorsque bébé arrivera. Il faut aussi les rincer après l’utilisation en vous assurant de bien faire passer l’eau par le trou de la tétine. Pour sauver du temps, lavez-les en lots. Par la suite, stérilisez-les selon les instructions du fabricant. Il faut enfin prévoir un sac pour transporter le tout lors de vos déplacements.

Un grand avantage de ce type d’allaitement… n’importe qui peut donner le biberon. Papa peut entre autres donner le biberon la nuit pour que maman se repose. Papa ou maman, aussi longtemps que possible, favorisez le peau à peau lors de ces moments, vous n’en ressentirez que des bienfaits et pas besoin d’être nus, vous pouvez très bien demeurer en sous-vêtements.

J’opte pour l’allaitement naturel
Tout monde le sait et les études le démontrent! Le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour bébé. La plupart des femmes choisissent l’allaitement naturel pour les nombreuses vertus qu’apporte le lait maternel, et ce, tant pour maman que pour bébé. La taille des seins n’a aucune importance. Au début, le colostrum protège bébé et aide à prévenir la croissance de bactéries nuisibles en couvrant les parois du système digestif. Le lait maternel s’adapte aux besoins du bébé, aide à la croissance, contribue au développement, contient des anticorps, prévient certaines maladies et diminue les risques d’allergies.

De plus, l’allaitement naturel est pratique. Pas besoin de biberons, donc pas de nettoyage, pas de stérilisation ni de réchaud, le lait est déjà prêt! C’est aussi un choix écologique, économique et à portée de main. De même, graduellement, l’allaitement peut vous aider à perdre le poids pris durant la grossesse. Les études montrent aussi que l’allaitement contribuerait à protéger la mère contre le cancer du sein et du col de l’utérus ainsi que contre l’ostéoporose. Et ce ne sont là que quelques-uns des avantages et bienfaits de ce type d’allaitement.

Allaitement naturel: le rôle de papa
Hé non! Papa ne peut pas donner le sein! En contrepartie toutefois, il peut faire plein d’autres choses pour s’impliquer au moment du boire. Papa peut apporter bébé à maman, vérifier la couche, aider maman à s’installer pour l’allaitement, lui apporter un verre d’eau, la coacher et l’encourager. Il peut ensuite se charger de faire faire le rot, toucher bébé et lui apporter une présence. Et ce, à sa manière!

Recommandations et statistiques
La production lactée se passe principalement en fin de soirée et en début de nuit. De nos jours, on recommande l’allaitement à la demande. On surveille les signes d’éveil et on propose de 8 à 12 boires environ par 24 heures. Pour s’assurer que bébé boit bien, on vérifie la couche. Les quantités d’urine et de selles indiquent si bébé boit suffisamment*.

Saviez-vous que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que les nourrissons soient allaités exclusivement au sein pendant les six premiers mois de leur vie pour optimiser leur croissance et leur développement et maximiser leur état de santé en général? L’OMS mentionne aussi qu’au-delà de six mois, compte tenu de l’évolution de leurs besoins nutritionnels, les nourrissons doivent consommer des aliments de complément sûrs et adaptés, tout en continuant à être allaités au sein jusqu’à deux ans, voire plus.
Santé Canada a également réalisé une étude sur la tendance en allaitement. La plus récente date de 2011-2012 et mentionne que 89 % des mères allaitaient alors leurs bébés au sein, versus 83 % en 2003. Aussi, 26 % d’entre elles ont exclusivement allaité au sein, versus 17 % en 2003.

Les ressources
Évitez les «montées de lait», en prenant de l’avance. Montez-vous un petit répertoire de ressources et services disponibles dans votre région, il en existe plusieurs au Québec. Notez quelques références et gardez-les à portée de main.

Vous pouvez aussi déjà consulter votre médecin, votre infirmière ou sage-femme sur le sujet; ceux-ci étant parfois difficiles à joindre et pas toujours disponibles pour un rendez-vous de dernière minute. Vous pouvez interroger une accompagnante à la naissance ou aux relevailles, la plupart offrent du support à l’allaitement ou pourront vous référer au besoin. Le Réseau des Centres de Ressources Périnatales du Québec (RCRPQ) offre aussi du soutien et vous pouvez également consulter la page de Mouvement Allaitement Québec (MAQ), dans la section «Ressources» puis cliquer «Au Québec» pour voir la liste par région. Informez-vous également auprès de votre CLSC pour connaître les autres ressources disponibles. Certains centres et organismes offrent des ateliers préparatoires à l’allaitement; des organismes proposent même des services gratuits de marraines d’allaitement offerts bénévolement par des mamans formées et expérimentées. Il y a enfin les groupes de soutien en allaitement et les consultantes en lactation que l’on peut contacter via les maisons de la famille ou sur internet.

Régulièrement mis à jour, le guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans fait par l’Institut national de la santé publique et remis à tous les futurs parents s’avère aussi une source des plus fiables.

Quoi qu’il en soit, il revient à vous d’opter pour la pratique qui vous convient et avec laquelle vous vous sentez en confiance. Prenez le temps d’en discuter avec votre conjoint et évitez de vous mettre de la pression. Soyez en paix avec votre choix et prenez note que bébé se réveillera aussi souvent la nuit, qu’il soit allaité au sein ou au biberon.

Le meilleur choix? C’est le vôtre! Celui qui vous conviendra! N’oubliez pas que vous êtes la meilleure personne pour savoir ce qui convient le mieux à votre bébé! Au diable les commentaires des autres! Profitez pleinement de l’instant présent avec bébé, ça passe tellement vite!

Sur ce, bonne réflexion!


Isabelle St-Laurent
– Directrice du développement et responsable du soutien et de l’accompagnement des familles, Maison Cybèle
– Instructrice certifiée en langage des signes pour bébé, Signé bébé
– Instructrice en portage pour bébé, Porter la vie

Référence:
* http://www.nourri-source.org/userfiles/images/Aide-Mémoire.jpg


Paru dans Maternité, Hiver 2018

Pin It on Pinterest

Share This