La beauté du Mommy Brain

Sur tous les plans, la nouvelle mère vit des changements et doit se réinventer. La grossesse, l’accouchement et la période postnatale nous transforment. Littéralement ! Voyons ce qui se passe à l’intérieur de nos cerveaux… Le Mommy Brain, ça vous dit quelque chose ?
Par Camille Laperle

Un des changements auquel fait face la nouvelle mère est perçu de façon très négative. C’est la restructuration du cerveau. Cette restructuration façonne ce qu’on appelle le Mommy Brain (cerveau de maman). La femme aux prises avec un Mommy Brain peut vivre des pertes de mémoire, éprouver de la difficulté à se concentrer et être très émotive. C’est une période où la mère peut vraiment se demander ce qui se passe avec elle ! Le cerveau se transforme continuellement, mais, dans ce cas-ci, il change considérablement sur une longue période qui peut durer plusieurs mois (jusqu’à plus de deux ans après l’accouchement chez plusieurs femmes). Ce sentiment d’avoir le cerveau dans le Jell-O et les hormones dans le tapis peut donc vraiment s’étirer dans le temps. Pour l’instant, ça ne sonne pas très positif, n’est-ce pas ? Attendez un peu !

Plasticité cérébrale
La restructuration du cerveau est aussi connue sous le nom de plasticité cérébrale. Ce processus est en fait une spécialisation des circuits des neurones pour rendre la machine — le cerveau — plus efficace. Certaines connexions jugées inutiles seront perdues au profit de nouvelles jugées pertinentes, en fonction du nouvel environnement. Avoir un petit être vulnérable à sa charge amène un lot de responsabilités, et les parents doivent s’adapter très rapidement à leur nouvelle réalité. Les changements dans le cerveau, qui commencent pendant la grossesse et perdurent bien après l’accouchement, permettent une adaptation rapide pour la mère. Mais attention : la plasticité cérébrale n’est pas propre à la grossesse et à l’accouchement ! Elle se manifeste à tout âge, plus particulièrement pendant la tendre enfance et à l’adolescence.

Et, pourtant, c’est si beau, le Mommy Brain !
C’est vrai, les futures et nouvelles mères vivent une réelle diminution de leurs facultés cognitives, des processus psychiques tels que la mémoire, la concentration, et le raisonnement, par exemple. Ce dont on parle moins, c’est qu’elles gagnent aussi certaines compétences et habiletés. Les nouvelles qualités qui apparaissent ou prennent plus de place dans la vie de la maman sont la compassion, l’empathie, l’hypervigilance, la sensibilité et une plus grande capacité à déceler le non-verbal chez les autres. En effet, il faut beaucoup de ces belles qualités de la part de la mère (mais aussi de la part de ceux qui gravitent autour de l’enfant) pour qu’un bébé survive et se développe harmonieusement. On comprend rapidement pourquoi la compassion et l’empathie sont nécessaires chez la nouvelle mère. Lorsqu’un enfant se réveille 22 fois par nuit ou pleure sans relâche, nous avons besoin de voir le monde à travers ses yeux pour réussir à continuer d’en prendre bien soin. L’hypervigilance est aussi très utile. Vous avez probablement déjà vu une vidéo sur les réseaux sociaux montrant les réactions spontanées de parents pour éviter une bosse ou deux à leur enfant ! Parfois, nous avons l’impression d’avoir des yeux tout le tour de la tête… et c’est presque le cas. Ensuite, la sensibilité permet une bonne connexion avec l’enfant, ce qui est primordial pour le développement adéquat de son lien d’attachement. Enfin, une capacité accrue à déceler le non-verbal est aussi une qualité souhaitable chez les nouveaux parents qui ne comprennent pas toujours instantanément ce que signifient les pleurs de leur nouveau-né.

Un autre bel avantage qu’apportent la grossesse et le post-partum est l’augmentation massive du niveau d’ocytocine dans le corps, l’hormone entre autres responsable du lien d’attachement. Plus le corps produit de l’ocytocine, plus il se crée de récepteurs pour l’ocytocine permettant aux réactions biochimiques et aux processus biologiques d’avoir lieu. Et, plus la mère s’implique dans son nouveau rôle, plus l’ocytocine augmente. Donc, même si on perd nos clés et qu’on oublie nos rendez-vous, notre corps est occupé à tomber en amour avec bébé et à produire des hormones favorisant l’attachement, l’allaitement, l’endormissement… Si c’est pas beau, ça !

Un temps précieux pour les nouveaux apprentissages
Une autre particularité qui vient de pair avec tous ces changements est une facilité pour les nouveaux apprentissages. Bonne nouvelle, non ? La malléabilité du cerveau favorise la rétention des nouvelles informations. Une nouvelle mère en a grandement besoin pour bien jouer son rôle, mais ça ne s’arrête pas à la vie de maman ! Comme on favorise les apprentissages chez les tout-petits en faisant référence à leurs cerveaux agissant comme des éponges, encourageons-nous, les nouvelles mères, à profiter de ce temps pour apprendre de nouvelles choses pour le plaisir, comme le piano ou une langue étrangère, par exemple. Le plaisir reste l’élément-clé par contre. Pour bien vivre la grossesse et la période postnatale, un cocktail d’hormones bienfaitrices est essentiel. Le stress nuit beaucoup à la libération de ces hormones. Alors, on évite de se mettre de la pression et on profite de ce temps où le cerveau absorbe pour apprendre quelque chose qui nous intéresse, mais qu’on remet toujours à plus tard.

Pour terminer, je vous invite à voir la période postnatale d’un nouvel œil. Il est plus que temps que nous regardions la beauté des transformations qui s’opèrent chez la nouvelle mère et que nous reconnaissions leur importance! Bien sûr, en tant que nouvelle maman, le processus d’acceptation peut prendre du temps. C’est déstabilisant de voir tant de morceaux de notre vie changer. On perd tous nos repères. Mais, je vais vous laisser sur une note d’encouragement: ce n’est que passager !


Camille Laperle
Doula postnatale
Maternité Sacrée
www.maternitesacree.ca

Camille est doula postnatale spécialisée en ayurvéda, à Montréal. Elle célèbre la nouvelle maman par du soutien, des soins et des rituels à domicile, afin que celle-ci puisse profiter pleinement de la magie des premiers instants!


Paru dans Maternité, Été 2018

Pin It on Pinterest

Share This