Bien entendre pour bien se développer

Chez l’enfant, avoir de bonnes oreilles est essentiel pour son développement. L’enfant qui a un retard de langage, des difficultés scolaires, qui est dans la lune ou turbulent pourrait bien avoir un problème auditif. Malheureusement, les problèmes auditifs passent souvent inaperçus. Quel est le réel impact de la surdité sur le développement de nos enfants?
Par Marie-Christine Charbonneau

Si votre enfant a un problème d’audition, vous pourriez ne pas vous en rendre compte. Votre enfant parle fort, fait répéter ou n’est pas attentif? Vous pourriez penser que c’est simplement un trait de sa personnalité. Environ 1 enfant sur 100 souffre d’une surdité, variant de légère à totale. Malheureusement, les parents attendent souvent plusieurs années avant de vérifier l’ouïe de leur enfant.

Dépistage auditif à la naissance
Le test de dépistage peut se faire entre zéro et six mois. Ce test permet de vérifier l’état de l’oreille interne. Un petit écouteur envoie des sons très doux dans l’oreille du bébé, et l’équipement enregistre la réponse de la cochlée. C’est un test objectif qui ne nécessite pas la participation de l’enfant. Aucun analgésique ou sédatif n’est nécessaire. Cette évaluation est rapide, sans douleur et se fait idéalement pendant le sommeil du bébé. Tous les nouveau-nés devraient subir un dépistage auditif à la naissance. Malheureusement, ce service n’est pas offert dans tous les hôpitaux. Même si le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec avait comme objectif en 2017 d’établir un programme de dépistage universel pour tous les nouveau-nés, cela n’est pas encore possible pour tous. Toutefois, les bébés présentant des facteurs de risque de surdité vont pouvoir avoir accès plus facilement à ce service. Si les dépistages auditifs néonataux ne peuvent être effectués dans tous les hôpitaux, les parents peuvent évidemment se tourner vers les cliniques privées. En réalisant ce dépistage dès la naissance, on améliorera l’avenir de plusieurs centaines d’enfants chaque année.

Les signes de surdité chez les enfants
De la naissance à six mois, le bébé qui n’entend pas bien ne réagira pas souvent à la voix de ses parents. Les différentes réactions à un son peuvent être un arrêt de mouvement (arrêt de succion), un sursaut ou un regard dirigé vers le parent. De six mois à un an, l’enfant avec une ouïe normale va commencer à faire des «babababa», «mamamama» et autres bruits de babillage. Les bébés devraient aussi tourner la tête et chercher des yeux les personnes qu’ils connaissent. Ils comprennent également certains mots comme «non» et «bye bye» et vont réagir à leur nom. De un à deux ans, le bébé qui est atteint de surdité accusera un retard dans l’élocution de ses premiers mots. Il va plutôt pointer ou crier pour s’exprimer. Normalement, à cette étape de son développement, le bébé peut pointer six parties de son corps et imiter les bruits d’animaux. Vers deux ans, l’enfant devrait dire environ 100 mots, poser des questions comme «Où papa?», «C’est quoi?» et être capable de raconter une expérience personnelle (il peut par exemple raconter qu’il s’est fait un bobo à la garderie). De deux à trois ans, les enfants qui entendent bien font de courtes phrases (de deux ou trois mots). Une déficience auditive peut rendre difficile la perception des sons, donc l’enfant ne prononcera pas bien les différents mots. Vers deux ans, les enfants sont habituellement compris 50% du temps, et à trois ans, 75% du temps. À cet âge, ils peuvent nommer et identifier les couleurs de base. De quatre à cinq ans, un enfant qui entend moins bien aura de la difficulté à suivre les consignes à la garderie ou à l’école, puisque l’environnement est bruyant et que la perception de la parole est plus difficile. Il pourrait aussi avoir un problème de comportement. Par contre, il pourrait être très fonctionnel et calme à la maison, puisque l’environnement est plus tranquille.

Une intervention précoce pour prévenir…
– Les problèmes de langage
– Les difficultés scolaires
– Les problèmes de socialisation
– Les facteurs de risque de la surdité sont:
– Faible poids à la naissance (moins de 1500 g)
– Faible indice d’APGAR (en bas de 6)
– Jaunisse
– Anomalie cranio-faciale
– Antécédents de surdité familiale
– Infection intra-utérine chez la mère

Test auditif avant la maternelle
Un enfant peut naître avec une ouïe normale, mais développer un problème auditif dans les premières années de sa vie. Les otites sont la cause la plus fréquente de surdité chez les enfants d’âge scolaire. Les sécrétions pendant un gros rhume peuvent se rendre jusque dans l’oreille moyenne et bloquer le son. Tous les enfants devraient passer un test auditif avant d’entrer à la maternelle pour qu’on s’assure qu’ils entendent bien. Les enfants qui n’entendent pas de façon optimale risquent de rencontrer des difficultés scolaires. En classe, ces enfants seront facilement distraits et moins attentifs.

Types de surdité
1. La perte conductive
Elle est occasionnée par des otites à répétition ou un bouchon de cire, par exemple. L’enfant n’a pas nécessairement mal aux oreilles et peut traîner ce genre de surdité très longtemps. Heureusement, cette surdité est temporaire.

2. La perte neurosensorielle
Celle-ci est plus grave, puisqu’elle est permanente. Ce type de surdité est occasionné par un problème dans l’oreille interne, plus précisément dans la cochlée.

Traiter la surdité
Le traitement sera différent selon la cause de la surdité. Si le problème auditif touche l’oreille moyenne (tympan ou osselets), la surdité peut se traiter avec une opération. Les otorhinolaryngologistes (ORL) sont les médecins qui font la pose de tubes transtympaniques lorsque les enfants ont du liquide derrière le tympan qui ne part pas de lui-même. Si le problème auditif touche l’oreille interne (cochlée), la surdité peut se traiter avec des appareils auditifs ou des implants cochléaires.

Tout comme les yeux, les oreilles doivent être vérifiées. Les symptômes d’un problème auditif peuvent ressembler à ceux d’un déficit d’attention. Si vous avez un doute sur l’acuité auditive de votre enfant, n’hésitez pas à consulter un audiologiste.


Marie-Christine Charbonneau
Audiologiste, M.P.A.
Audiologie Vertige Charbonneau
665, boul. Laurier, Belœil
Carrefour médical Vallée du Richelieu
www.audiologiecharbonneau.com

Marie-Christine Charbonneau se spécialise dans l’évaluation des problèmes d’équilibre et de vertige. Elle s’est rendue à plusieurs reprises en Floride et à Chicago en 2016 et en 2017 pour recevoir la meilleure formation possible dans ce domaine. Elle est entourée d’une équipe d’audiologistes passionnés qui évaluent l’audition, les acouphènes et les troubles du traitement auditif central.


Paru dans Moi Parent, Été 2018

Pin It on Pinterest

Share This