Qu’est-ce qu’une doula?

Vous n’avez jamais entendu ce mot? Ou peut-être que oui, mais vous ne savez pas ce que ça mange en hiver? Défaisons l’étiquette un peu «granola» souvent associée à cette profession et clarifions le rôle d’une doula. Vous verrez… le métier d’accompagnante à la naissance est avant tout un métier de passion!
Par Isabelle St-Laurent

Si on retourne dans le passé, on constate que l’accompagnement aux futures mamans ne date pas d’hier, mais existait sous formes différentes. Du côté historique, le mot doula vient du grec ancien qui signifie «servante ou esclave qui accompagne et sert les femmes qui accouchent.» De même, un proverbe africain dit: «Ça prend tout un village pour élever un enfant.» Aujourd’hui, les temps ont bien changé, les familles étant de plus en plus éloignées, le métier d’accompagnante devient un besoin pour certains parents québécois.

La formation
D’autres termes sont utilisés pour désigner ce titre: accompagnante à la naissance ou en périnatalité, accompagnante de naissances, éducatrice périnatale et consultante périnatale… Une doula est donc une accompagnante à la naissance qui a suivi une formation professionnelle et généralement reconnue par l’A.N.P.Q. ou l’A.N.Q. Ce n’est ni une sage-femme, ni une infirmière, ni une docteure. Certaines doulas vont néanmoins décider de suivre des formations connexes: infirmière, infirmière auxiliaire, naturopathe, sexologue, etc. Elles peuvent donc se spécialiser selon les besoins et les demandes des parents qu’elles accompagnent. Elles sont toutes uniques et détiennent un parcours différent les unes des autres. Elles sont, pour la plupart, des travailleuses autonomes travaillant seules ou en équipe.

Respect et réconfort
Le métier d’accompagnante à la naissance est un métier de passion. La doula accompagne les parents (ou futurs parents) selon leurs besoins, et ce, dès le début de la grossesse, jusqu’en période postnatale. Certaines offrent même leurs services dès que vous avez l’idée d’avoir des enfants. C’est d’ailleurs le cas de l’équipe de l’Agence de baby planning Cigogne Coup d’Aile qui donne des formations et des consultations particulières à partir de la préconception afin de guider les futurs parents vers cette belle aventure! Un suivi avec une doula, c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous offrir ou recevoir. Il débute en même temps que votre ventre apparaît et se termine après la venue de la cigogne!

L’accompagnante amène les parents à développer leur confiance en leurs capacités et à humaniser la naissance. Elle discute avec les futurs parents des interventions et des risques associés à la grossesse et à l’accouchement. Par un simple coup de fil, elle répond à vos interrogations. Elle vous suit, peu importe la tournure des évènements. Elle crée un lien de confiance avec la mère et le couple, en plus d’offrir un soutien physique et psychologique réconfortant.

L’accompagnante peut aussi offrir des solutions non médicales à la gestion de la douleur en période de grossesse et lors de l’accouchement. Elle ne pose, ni dirige vers aucun acte médical, elle est là pour prendre la place que vous voulez qu’elle prenne. Vous désirez la péridurale dès votre arrivée à l’hôpital? Vous avez une préférence pour un accouchement avec le moins d’intervention possible? L’accompagnante respecte vos choix. C’est un service sur mesure, selon vos besoins!

Enfin, ayant un carnet d’adresses de professionnels bien rempli, les doulas peuvent vous recommander aux bonnes personnes. S’il y a urgence, vous pouvez la contacter par téléphone en tout temps. Dès la 37e semaine de grossesse, elle demeure disponible 24 heures sur 24!


Quelques statistiques reliées à la présence d’une accompagnante lors de l’accouchement
Plusieurs sujets peuvent être abordés lors de vos rencontres pour être bien préparés le jour tant attendu! On pense entre autres aux questions de droits lors de l’accouchement, de la signification et des risques d’un A.V.A.C., des avantages et inconvénients d’un allaitement naturel ou au biberon, etc. Vous avez entendu votre belle-mère dire que dans son temps ça ne marchait pas comme ça et cela a semé le doute en vous? Après avoir entamé un suivi complet avec une doula, elle sera la personne idéale pour répondre à toutes vos inquiétudes.

– 50 % de diminution du taux de césarienne
– 25 % de réduction du temps de travail
– 60 % de réduction de demande de péridurale
– 30 % de réduction d’utilisation d’analgésiques
– 40 % de réduction de l’utilisation de forceps


Choisir sa doula
Il n’y a pas d’endroit qui répertorie toutes les doulas du Québec, car il n’y a pas d’ordre les regroupant pour le moment. Il existe toutefois des équipes comme l’Agence de baby planning Cigogne Coup d’Aile, tandis que d’autres font cavalier seul. Une bonne piste, toutefois, le Réseau québécois ­d’accompagnante à la naissance (R.Q.A.N.), mais elles n’y sont pas toutes listées. Vous pouvez également interroger des connaissances, votre médecin ou une sage-femme, ou encore vous informer auprès de votre CSSS, dans une maison de la famille ou dans votre Centre de ressources périnatales du Québec (CRP).

En terminant, sachez qu’une première rencontre gratuite est possible. Cette rencontre vous permettra de voir si vous êtes à l’aise, si la doula possède les mêmes valeurs que vous, si vous avez le coup de cœur pour votre accompagnante. Pour choisir la vôtre, fiez-vous à votre instinct, à ce que vous désirez et à la concordance de vos valeurs.

À cette première rencontre, elle vous informe de ses services et de ses tarifs. Les prix varient selon la région où vous êtes, selon qu’il s’agit d’une travailleuse autonome, d’une équipe ou d’un OBNL, selon l’expérience de celle-ci, ses formations et éventuellement son adhésion à un ordre professionnel, etc. Vous êtes dans vos droits de demander des explications sur les tarifs proposés. Elle vous accordera même du temps pour réfléchir, mais sachez qu’il est possible de s’offrir ce type de service à des coûts très avantageux. Vous n’avez pas les moyens? Discutez-en, il y a souvent possibilité d’étaler les paiements sur une plus longue période.

Le service d’une accompagnante, c’est un service tout-en-un. Ni l’infirmière, ni le médecin, ni la sage-femme ne peuvent offrir un tel service. C’est un beau complément au suivi médical et aux services d’une sage-femme. La doula est présente et prend le temps pour vous quand la famille s’agrandit.


Isabelle St-Laurent
Directrice du développement et responsable du soutien et de l’accompagnement des familles à l’Agence Cigogne Coup d’Aile
Instructrice certifiée en langage des signes pour bébé avec Signé bébé
Instructrice en portage pour bébé avec Porter la vie


Paru dans Maternité, Été 2017

Pin It on Pinterest

Share This