Du poisson au menu

Depuis la révision des recommandations nutritionnelles pour l’alimentation du nourrisson, il n’y a plus lieu de retarder la consommation de poisson chez les tout-petits. Au contraire, les poissons font partie des premiers aliments à introduire.
Par Nathalie Régimbald et Christine Gadonneix

En effet, les poissons contiennent des protéines, du fer, de l’iode, du sélénium et ils sont aussi une source importante de vitamine D. De plus, la plupart des poissons, surtout les gras, contiennent les fameux oméga-3.

Les bénéfices du poisson
Concrètement, la consommation de poisson favorise, entre autres, la croissance, la réparation et la défense des tissus du corps humain. Ce qui est très important chez notre enfant en pleine croissance. Aussi, en sachant que le cerveau est fait principalement de gras et que son volume augmente considérablement durant sa première année de vie, les oméga-3 ont un grand rôle à jouer à ce niveau.

Gros plan sur les gras oméga-3
Les poissons qui contiennent des concentrations très importantes à intéressantes de ces fameux acides gras oméga-3 (AEP et ADH) sont: le maquereau bleu (le champion de toute catégorie), les saumons atlantique ou sockeye d’élevage, sauvage ou en conserve, la morue charbonnière (du pacifique), la truite arc-en-ciel d’élevage ou sauvage, le flétan du Groenland (turbot), la sardine en conserve, l’éperlan arc-en-ciel, le sébaste, le corégone et même le thon pâle en conserve. Les poissons à chair blanche en contiennent moins, mais ils restent des sources non négligeables à ne pas écarter pour autant : le merlu, la sole (plie), l’aiglefin et le tilapia.

Mise en boite: une facture salée ou pas?
Les conserves de poisson sont économiques et permettent d’équilibrer le budget. Toutefois, certains choix sont à privilégier plus que d’autres pour les jeunes enfants. C’est une question de sel ajouté! Le critère de choix le plus facile que nous pouvons vous donner est de choisir les boites de thon ou de saumon nature, à l’eau plutôt que les variétés assaisonnées ou fumées. De plus, pour les bébés âgés de 1an et moins, on recommande de choisir systématiquement les variétés nommées «hyposodique» sur les étiquettes.

Les contaminants, qu’en pense-«thon»?
Heureusement, la plupart des espèces de poissons disponibles à l’épicerie peuvent être consommées sans danger et sans restriction, car leur teneur en polluants, dont le mercure, est très faible.

Cependant, pour les enfants et les femmes enceintes, il peut y avoir des interdictions ou des restrictions quant à la consommation de certains poissons. Nous vous recommandons de consulter les sites Internet des instances publiques pour obtenir de l’information à jour.

Santé Canada
Le mercure présent dans le poisson: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/environ/
mercur/cons-adv-etud-fra.php
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Le poisson, l’environnement et la santé: http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?poissons
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Guide de consommation du poisson de pêche sportive 
en eau douce: http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/guide/presentation.htm

Pour apprivoiser le goût du poisson!
Il n’y a pas d’autre façon que de servir du poisson pour apprivoiser son goût. Pour la cuisson, on recommande de mesurer le filet ou la darne dans la partie la plus épaisse. Pour un poisson frais, il faut allouer de 5 à 7minutes de cuisson par cm d’épaisseur (10minutes par pouce). Le poisson est prêt quand sa chair est opaque et s’effeuille aisément à la fourchette. Il ne faut pas prolonger la cuisson, le poisson deviendrait sec.

Le poisson est une source de protéines complètes, de bons gras et d’une foule de nutriments. C’est un excellent aliment pour le développement et la santé des tout-petits. Il peut être mis sans hésitation au menu de la famille!

Poisson à l’orientale
Tirée du livre de recettes illustrées à faire avec les enfants Mandoline tome 2: Développe tes défenses naturelles!
Portions: 6 portions
Préparation: 10 minutes

Cuisson: 10 minutes
Réfrigération: 2 jours
Congélation: 2 mois
Ingrédients:


  • 500 g (1 livre) de longes d’aiglefin 
(frais ou décongelé)
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sauce soya
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’eau
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sauce mirin
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile de canola
  • 30 ml (2 c. à soupe) de jus de citron
  • 2 ml (1/2 c. à thé) de Tabasco
  • 30 ml (2 c. à soupe) de miel
  1. Préchauffer le four à 260 °C (500 °F).
  2. Dans un grand plat en verre allant au four, déposer les longes de poisson en une seule couche. Réserver.
  3. Dans un petit bol, mélanger la sauce soya, l’eau, la sauce mirin, l’huile de canola, le jus de citron, le Tabasco et le miel.
  4. Verser ce mélange sur le poisson.
  5. Cuire au four 10 minutes ou jusqu’à ce que la chair du poisson soit opaque (vérifier en faisant une petite incision dans la partie la plus charnue du poisson).

Christine Gadonneix Dt.P.
Nathalie Regimbal, Dt.P.
Diététistes-Nutritionnistes
Manger Futé
Nathalie et Christine sont diététistes chez Manger Futé et elles offrent des services en nutrition aux services de garde à la petite enfance. En plus, Nathalie fait partie du Réseau Nutrition Familia qui regroupe des diététistes qui offrent des consultations privées en nutrition pour les futures et nouvelles mamans ainsi que pour les enfants. Elle pratique sur la Rive-Sud de Montréal à la Clinique Pelvi-Santé (450-671-8787).

Références:
Institut national de santé publique du Québec
Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans (pages 490 à 492): https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec 
Le poisson, l’environnement et la santé:
 http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?poissons
Ministère du Développement durable, 
de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce: 
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/guide/presentation.htm
Ministère du Développement durable,
 de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Pour rendre la pêche plus délicieuse: http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/guide/recettes.htm
Santé Canada
Le mercure présent dans le poisson: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/environ/mercur/cons-adv-etud-fra.php


Paru dans Bébé, Été 2016

Pin It on Pinterest

Share This