Être maman c’est en avoir plein les mains!

Devenir maman c’est accepter que son corps change, se modifie afin de faire naître la plus belle histoire d’amour qui soit! Par contre, ces nombreuses transformations s’accompagnent souvent de troubles affectant l’appareil locomoteur. Bien que les mains d’une maman soient les plus tendres de toutes, et surtout, remplies d’amour, elles n’y échappent malheureusement pas.
Par Marc-André Pelland

En effet, de nombreuses femmes enceintes développent des problématiques à la main telles que le syndrome du tunnel carpien ou la tendinite de De Quervain communément nommée «le mommy thumb» ou la tendinite de la jeune maman. Les inconvénients liés à l’apparition de ces dysfonctions peuvent aller de la simple gêne à l’impossibilité d’exécuter certaines tâches de la vie quotidienne (ouvrir un robinet, tenir une tasse, etc.).

En clinique, nous sommes confrontés à un véritable problème chez cette clientèle. En effet, le propre d’une maman (qui tout d’un coup envie les pieuvres) est d’effectuer, sans y penser, et à coup de mille fois par jour, plein de petits gestes affectueux, pour et envers un petit être qu’elle découvre. Tous ces gestes nouveaux et répétitifs peuvent ainsi être à l’origine de douleur et de dysfonctions.

Pourquoi les mamans?
On explique l’apparition des troubles de la main au cours de la grossesse par l’effet des hormones. Ce changement hormonal provoque un phénomène de rétention d’eau, avec gonflement des parties molles des structures du canal carpien et en particulier du ligament annulaire du carpe. Ceci entraîne une compression du nerf médian au niveau du canal carpien. Pendant la période de post-partum et de lactation, la venue des symptômes du «mommy thumb» est attribuée aussi à ce phénomène de rétention d’eau, lié à la prolactine, dont les taux sont élevés durant cette période, ainsi qu’au maintien prolongé de positions inhabituelles du poignet en flexion lors de la prise de l’enfant.

Le syndrome du tunnel carpien
Le syndrome du tunnel carpien correspond à une atteinte du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, une partie anatomique centrale du poignet. Il se traduit par des troubles initialement sensitifs et tardivement moteurs qui prédominent sur l’index et le majeur. Ce sont des paresthésies, c’est-à-dire des sensations anormales qui sont décrites comme des fourmillements, des picotements, une sensation de brûlure et de gonflement de la main. Elles peuvent être continues ou intermittentes, avec des attaques nocturnes caractéristiques dans la deuxième moitié de la nuit. Des troubles moteurs peuvent se traduire par des difficultés à saisir de petits objets, car la force musculaire est diminuée dans les mouvements d’opposition du pouce.

La tendinite de De Quervain
La tendinite de la jeune maman est une atteinte inflammatoire des tendons situés sur le bord externe du poignet et qui contrôlent la mobilité latérale du pouce. Des mouvements excessifs ou inhabituels peuvent causer une irritation qui à son tour crée une friction et un épaississement anormal de ces tendons. L’affection se manifeste par une douleur au bord externe du poignet, à la base du pouce. La douleur apparait brusquement ou progressivement, et peut irradier jusqu’à l’avant-bras. L’élancement est parfois accompagné d’un gonflement local et d’une gêne de mouvement. Surtout observé en post-partum, ce trouble peut également apparaître chez la femme enceinte.

Comment diminuer vos risques de développer une tendinite de De Quervain?

  • Modifier votre position lorsque vous prenez votre enfant en le soulevant sous les fesses plutôt que sous les bras;
  • Soutenir votre bébé en prenant soin de conserver la paume de votre main vers le haut;
  • Tenter de transférer le poids vers vos bras, votre avant-bras ou vers le bout de vos doigts afin de donner un peu de répit à votre pouce et à votre poignet;
  • Surveiller votre position lors de l’allaitement. Utiliser un coussin pour soutenir votre bras ou la tête du bébé;
  • Éviter de porter votre enfant pendant des périodes prolongées, utiliser un porte-bébé ou alterner avec d’autres bras accueillants;
  • Libérer votre pouce de sa corvée de messagerie texte et limiter l’utilisation de votre téléphone intelligent.

Les problèmes de tunnel carpien ou de tendinite du pouce sont des affections bénignes et qui peuvent très bien récupérer si l’intervention se fait dès l’apparition des premiers symptômes. Par contre, cette situation peut devenir très handicapante si on la laisse s’installer. Il est donc important d’identifier rapidement la cause du problème et de consulter votre médecin. Ce dernier pourra vous orienter sur le meilleur traitement disponible en lien avec votre problématique. Pour être proactif, la meilleure façon de supprimer la douleur est de cesser l’activité ou les mouvements responsables de cette dernière et de mettre le pouce et le poignet au repos.

Facile à dire, mais pas facile à faire pour une nouvelle maman chez qui le bébé a pris la première place dans sa tête et dans son cœur. Elle prend soin de lui, nuits et jours, sacrifiant tout son temps. Sa nature maternelle prend le dessus, elle se focalise sur l’enfant, mettant de côté sa propre santé. Sa santé, qui pourtant, influence de façon importante celle de son bébé. Elle oublie que son bébé se nourrit de son corps et dépend de lui tout autant que de son amour.

Pour remédier à la situation, l’ostéopathie peut être une belle alternative. Par manœuvres douces et précises, l’ostéopathe saura accompagner la maman en post-partum pour améliorer sa posture, sa mobilité globale et ainsi aider à diminuer ses symptômes. Des exercices d’assouplissement et des postures antalgiques pourront aussi être proposés par l’ostéopathe pour aider la maman à diminuer les tensions et le stress lié à tous les nouveaux mouvements qu’elle doit exécuter dans une journée.

Maintenant, le plus difficile reste à trouver du temps pour soi. Sachez qu’il est possible de faire une consultation en ostéopathie avec maman et bébé. Votre ostéopathe pourra adapter son intervention sans problème, n’hésitez pas à lui demander quelles sont les possibilités pour réussir à prendre soin de vous.


Marc-André Pelland
D.O., Membre d’ostéopathie Québec
Ostéopathe clinicien – Inspiration Clinique d’ostéopathie, Laval
www.inspirationpilates.ca

Références:
– Site web Ostéopathie Québec: www.osteopathiequebec.ca
– ROQUELAURE D. Y., (2006). Troubles musculo-squelettiques du dos et de l’avant-bras chez la femme enceinte. Approches biomécanique et ergonomique.
– WAND, J. S., (1990). Carpal Tunnel syndrome in pregnancy and lactation.
– HECKMAN, J. D. et SASSARD, R., (1994). Musculoskeletal considerations in pregnancy.

 


Paru dans Maternité, Été 2017

Pin It on Pinterest

Share This