Faire confiance à papa

Depuis une trentaine d’années, les hommes occupent une place de plus en plus importante dans la dynamique familiale. Le cliché de la maman qui s’occupe de tout et du papa maladroit, à la limite incompétent, qui reste à l’écart a cependant la peau dure. Encore pour beaucoup de familles, sortir de ce moule s’avère ardu.
Par Nicolas Lacroix-Pépin

Après la naissance, le quatrième trimestre un peu fusionnel qui s’en suit, entre maman et bébé, laisse parfois peu de place aux papas. Surtout si ces derniers à la base étaient plus ou moins à l’aise dans leur futur rôle. C’est souvent à ce moment que les problèmes d’adaptation du passage de couple à famille surviennent. Les papas se distancent, ne se sentant pas outillés et capables, tandis que les mamans, en conséquence, n’ont d’autres choix que de s’occuper de tout.

Bien sûr, plusieurs papas sont instinctivement géniaux et la dynamique familiale s’installe sans problèmes, mais souvent, ce n’est pas si inné que cela. L’instinct maternel se construit durant la grossesse, la maman étant de plus en plus consciente de la vie qu’elle porte, nourrit et protège. Cependant, pour beaucoup de papas, ceci reste très abstrait, parfois même après la naissance si l’implication initiale n’était pas très présente.

Pas toujours facile de déléguer
Lorsque les premiers jours sont passés et que papa retourne travailler, maman prend sur elle de s’occuper de bébé presque toute la journée. Elle le connaît donc sur le bout des doigts et peut facilement décoder son non verbal. Les papas, étant souvent un peu moins doués pour lire dans les pensées, se retrouvent souvent dépassés. Lorsque papa rentre de sa journée, maman est parfois partagée entre une envie de laisser bébé à papa pour prendre une petite pause et le fait que souvent elle ne se sent pas nécessairement à l’aise de le faire, puisqu’elle a l’impression de passer autant de temps à surveiller que «papa fasse bien les choses» qu’à le faire elle-même. N’ayant pas vraiment l’impression de décrocher, elle a donc parfois tendance à simplement tout faire. Sans compter que les papas ayant parfois moins d’initiative se butent à une maman exaspérée de devoir tout expliquer et demander.

Partagée entre le besoin de se reposer et le sentiment d’être la seule compétente, la maman tombe parfois dans cette roue malsaine où elle à l’impression d’être seule. Le fait que les papas soient moins habiles à décoder le non verbal de bébé étant donné qu’ils ne sont pas toute la journée avec lui ne fait qu’augmenter ce sentiment, puisque maman apprend rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas avec son enfant. Comme pour l’épicerie, le lavage et une foule d’autres tâches, cette tendance à oublier que les autres façons de faire sont aussi valables est fréquente lorsqu’on est le seul à faire une action. On devient tellement habitué à le faire d’une façon qu’on en oublie que les autres façons de faire sont tout aussi correctes. Même si elles dérogent de notre standard.

Lâcher prise
Les mamans doivent lâcher prise et faire confiance à la fois pour se permettre de se retrouver, et parce que bébé a aussi besoin d’être en contact avec ses deux parents. Les bébés ont besoin de nouvelles expériences pour se développer et être stimulés. Les papas sont particulièrement habiles pour ce qui est de faire vivre de nouvelles expériences, souvent plus ou moins approuvées par maman.

Souvent, le plus facile est d’impliquer le papa dans certains soins tels que le bain, pour qu’il puisse s’approprier un moment avec bébé. Le peau à peau, le portage et les jeux d’éveils sont beaucoup de petits moments dans lesquels papa peut arriver à s’impliquer et développer à la fois sa confiance et sa relation avec son enfant.

Il est donc important de laisser la chance aux papas. Ainsi, vous gagnerez un peu de temps pour vous, bébé apprendra plus et tout le monde en sera plus heureux!


Nicolas Lacroix-Pépin
Accompagnant à la naissance
Membre de La venue de la cigogne
La venue de la cigogne, une envolée vers la vie et la santé
Tous les services professionnels, pédagogiques et complémentaires pour les futurs et nouveaux parents
www.lavenuedelacigogne.com


Paru dans Grossesse, Été 2016

Pin It on Pinterest

Share This