Des ingrédients nocifs dans vos soins corporels

Nous savons tous que le maintien d’une alimentation saine et équilibrée est essentiel au bien-être des femmes enceintes et de leur bébé. Durant la grossesse, la majorité des femmes se soucient de leur régime alimentaire en tentant de maintenir un parfait équilibre de protéines, d’acides gras et de fruits et légumes, sans oublier une attention particulière portée à la consommation de caféine et de sucre. Toutefois, se préoccupent-elles des produits qu’elles appliquent «sur» leur corps?
Par Hans Drouin

Ce que vous mettez «sur» votre corps va «dans» votre corps
Notre peau est l’organe le plus vaste du corps; elle est poreuse, perméable et très absorbante. Plusieurs femmes utilisent quotidiennement une quantité importante de produits de beauté et de soins pour la peau, sans porter nécessairement attention à ce qui pourrait pénétrer dans leur corps.

Lorsqu’on y pense, certains médicaments sont administrés par voie cutanée à travers les timbres transdermiques, prouvant à quel point la peau est absorbante. Si ces timbres peuvent transmettre des produits chimiques à travers les pores, ne devrions-nous pas nous inquiéter des produits que nous appliquons sur notre peau, surtout si nous sommes enceintes?

La question se pose: que pouvez-vous mettre sur votre peau sans nuire à votre santé ou à celle de votre bébé en pleine croissance? Bien que certains produits soient parfaitement sécuritaires pour vous et bébé, d’autres contiennent des ingrédients méconnus potentiellement nocifs. La plupart du temps, ces derniers ne sont pas affichés sur les étiquettes des produits, car ils sont considérés comme des contaminants ou ingrédients indirects, et donc légalement tolérés. Trouver des produits de soins pour la peau rassurants et naturels peut parfois s’avérer difficile.

Toutes les mamans méritent de se faire dorloter sans voir des ingrédients inquiétants se faufiler dans leur corps — et celui de leur bébé! S’informer sur la manière dont vos produits de soins pour la peau peuvent affecter votre santé, et connaître les ingrédients à éviter pour une grossesse sans danger vous rassurera au fur et à mesure que bébé se développera.

Les recherches le prouvent: les produits chimiques peuvent atteindre le cordon ombilical
Certains ingrédients cosmétiques parviennent à pénétrer la peau. Des scientifiques ont découvert des ingrédients comme des phtalates et des composantes de fragrances dans les tissus humains.

Dans une étude menée par l’Environmental Working Group (EWG), une organisation spécialisée dans la recherche de produits chimiques et toxiques, les chercheurs ont détecté 287 traces de produits chimiques industriels, polluants et produits de consommation dans le cordon ombilical de 10 bébés américains. Parmi les 287 produits chimiques décelés, 180 ont été analysés comme étant cancérigènes, 217 toxiques pour le cerveau et le système nerveux, et 208 responsables de causer des malformations congénitales ou un développement anormal lors de tests faits sur les animaux. Étonnant, n’est-ce pas?

Une autre étude menée par l’EWG a conclu que certains problèmes d’infertilité, de faible poids à la naissance, de naissances prématurées, et même certains cancers et malformations congénitales, étaient liés aux produits chimiques toxiques se trouvant dans les cosmétiques et soins personnels. Malheureusement, l’industrie cosmétique n’est pas très bien réglementée; la Food and Drug Administration (FDA) n’a pas l’autorité légale d’approuver les cosmétiques avant leur mise en marché, laissant une porte ouverte à la présence d’ingrédients potentiellement nocifs dans nos produits.

L’impact de l’exposition à long terme
Bien que de nombreux ingrédients chimiques présents dans les cosmétiques ne présentent aucun signe immédiat de toxicité, une exposition prolongée peut affecter notre santé et notre bien-être à long terme. En fait, tout dépend de la quantité, de la fréquence, de la durée d’exposition et des ingrédients chimiques en soi auxquels vous et votre bébé êtes exposés, de même qu’à votre génétique, votre niveau de résistance et votre physionomie. Avec autant de variables, il est difficile pour les scientifiques de prévoir les répercussions directes sur votre santé et celle de votre bébé.

Les corps et les organes des enfants sont encore immatures dans l’utérus de la mère et, par conséquent, sont moins aptes à éliminer les substances chimiques, les rendant plus vulnérables aux problèmes développementaux potentiels. Dans le même sens, pensez aux effets bien documentés de l’alcool sur le développement de votre bébé.

Un nombre croissant de preuves démontre que l’exposition fréquente à des produits chimiques présents dans les biens de consommation, les produits de soins personnels, les aliments, l’eau potable et d’autres sources peut avoir un impact négatif sur le développement endocrinien (hormonal) chez les enfants. À long terme, les produits chimiques pourraient même causer des changements dans le développement de l’enfant, tels que des problèmes d’apprentissage ou de comportement. Plus d’études doivent toutefois être effectuées pour confirmer cette corrélation.

Avant d’acheter vos produits de soin, lisez attentivement les étiquettes et assurez-vous qu’ils ne contiennent aucun ingrédient nocif. Vous pouvez également consulter la base de données cosmétique Skin Deep® de l’EWG. Elle expose les ingrédients utilisés dans la plupart des produits de soins personnels sur le marché avec un ratio de toxicité pour chacun, afin que vous puissiez prendre des décisions plus éclairées pour votre santé et le bien-être de votre bébé.

7 ingrédients à éviter dans vos soins corporels
Lors de votre prochain achat de produits de soin de beauté, prenez le temps de lire attentivement l’étiquette des produits. Voici une liste de 7 groupes d’ingrédients à éviter:

1. Formaldéhyde
Le DMDM hydantoin, diazolidinyl urea, imidazolidinyl urea et quaternium-15 libèrent du formaldéhyde, un contaminant cancérigène reconnu comme agent de conservation dans les produits de soins de la peau.

2. Rétinoïdes
Dérivés de la vitamine A et connus pour leurs propriétés anti-vieillissement, les rétinoïdes peuvent causer des malformations congénitales. Éviter les ingrédients contenant du rétinol (vitamine A), retinyl acetate, retinal, retinyl retinoate, retinyl linoleate et retinyl palmitate.

3. Sodium laureth sulfate
Les ingrédients se terminant par «— eth» (ceteareth, laureth-4, laureth-23,…) sont le résultat d’une réaction avec l’oxyde d’éthylène, une substance synthétique reconnue comme cancérigène et contaminée par le 1,4 — dioxane, un cancérigène potentiel.

4. PEG et PPG
Tout comme le sodium laureth sulfate, le PEG (polyethylene glycol) et le PPG (polypropylene glycol) sont contaminés par des agents cancérigènes provenant d’une réaction avec l’oxyde d’éthylène. Soyez à l’affût des terminologies telles que PPG-20, 30, 80…, PEG-20, 30, 80… et Polysorbate-20, 30, 80…

5. Nitrosamines
Le cocamidopropyl betaine, le DEA (diethanolamine), TEA (triethanolamine) et le MEA (monoethanolamine) sont des ingrédients contaminés par la nitrosamine, une impureté présente dans de nombreux produits cosmétiques et un cancérigène potentiel que vous ne trouverez pas sur les étiquettes.

6. BHA, BHT, Phthalates et Triclosan
Le BHA, BHT, les phtalates et le triclosan sont tous des perturbateurs endocriniens qui peuvent «imiter» nos hormones. Des petites quantités peuvent être absorbées par la peau et affecter le système endocrinien du bébé.

7. Parabènes
Les ingrédients comprenant «paraben» (ex. propylparaben, isopropylparaben, isobutylparaben, …) sont des agents de conservation qui pourraient avoir un effet œstrogénique sur le corps. Attention à la mention «sans paraben»: elle est souvent remplacée par le methylisothiazolinone ou le methylchloroisothiazolinone, des ingrédients aussi inquiétants.


Hans Drouin, PhD
Vice-président et Directeur du département de recherche et développement ATTITUDE
www.labonneattitude.com / @bonneATTITUDE

Hans a créé la toute première gamme de produits domestiques sans contaminants cancérigènes à être certifiée écologique, CO2 neutre et portant le sceau EWG VerifiedTM. Il détient un baccalauréat en génie chimique de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en génie biotechnologique de l’Université de Colombie-Britannique. Exerçant dans le domaine depuis plus de 12 ans, Hans s’implique avec différents organismes afin de partager son expertise des ingrédients en cosmétique et produits ménagers.


Paru dans Maternité, Printemps 2018

Pin It on Pinterest

Share This