Jardiner sans se blesser

La fin d’été signifie préparation du terrain pour l’hiver. Certaines recommandations sont toutefois de mise pour bien jardiner et ramasser les feuilles sans se blesser.
Par Dre Joëlle Malenfant

Saviez-vous que selon l’intensité de la tâche, vous pouvez brûler jusqu’à 300 calories à l’heure en vous adonnant à une séance d’horticulture? Attention! Le jardinage se pratiquant généralement au sol, rester en position penchée pendant plusieurs heures s’avère une demande inhabituelle pour les articulations des membres inférieurs et du bas du dos. De même, les membres supérieurs peuvent aussi souffrir d’une utilisation abusive des muscles, tendons et ligaments. La bonne nouvelle est qu’il est possible de prévenir la plupart des blessures neuro-musculo-squelettiques associées à l’horticulture.

Avant de commencer, préparez vos articulations, vos muscles et votre dos à l’effort. Qui ne s’est pas déjà réveillé, au lendemain d’une séance intense de jardinage, avec des douleurs à des muscles dont l’existence était jusqu’alors insoupçonnée? L’horticulture sollicitant les systèmes cardio-vasculaire et musculo-squelettique, il est donc important de bien s’échauffer pour préparer le corps à l’effort.
• Étirer l’avant et l’arrière de vos cuisses
• Étirer vos épaules et vos bras
• Étirer le côté de votre cage thoracique
• Étirer votre dos
• Faire bouger vos poignets
• Marcher sur place 10 à 15 minutes

Si l’échauffement est important au début, il est tout aussi recommandé de bien s’étirer à la fin de la journée. Les muscles et tendons ont aussi besoin d’être assouplis. De bons étirements préviendront les raideurs du lendemain et contribueront à augmenter et maintenir un niveau adéquat de flexibilité. S’étirer permet donc de réduire les risques de blessures pouvant causer des élongations musculaires ou des tendinites.

Quelques conseils de base
• Alternez fréquemment les tâches. Un changement régulier de position préviendra les courbatures.
• Agenouillez-vous plutôt que de vous pencher. C’est moins dur pour votre dos.
• Pliez toujours les genoux pour prendre ou pour déposer une charge.
• Divisez une grosse charge en plusieurs petites
• Demander de l’aide si les charges sont trop lourdes
• Utilisez une brouette pour déplacer les charges sur les terrains plats.
• Alternez travaux légers et travaux lourds
• Ayez les bons outils pour accomplir le travail
• Portez de bonnes chaussures
• Hydratez-vous suffisamment
• Détendez-vous et prenez des pauses fréquemment

La chiropratique
Le rôle du chiropraticien est de détecter, corriger et prévenir l’apparition des restrictions articulaires et des tensions musculaires. Les traitements ont pour objectif de redonner de la mobilité aux articulations, de la souplesse aux muscles et de diminuer l’inflammation. Ainsi, la douleur diminue. Les soins incluent également des recommandations quant au renforcement des muscles, à la modification de la posture et aux habitudes de vie en général. Le chiropraticien est en mesure de vous aider à prévenir les blessures, les traiter et réhabiliter votre corps de manière à vous permettre d’atteindre vos objectifs de remise en forme. Il saura vous conseiller sur la façon d’éviter de vous blesser lors de la pratique de vos activités.


Dre Joëlle Malenfant
Chiropraticienne
(581) 742-4626
www.joellemalenfant.com

Référence:
Association des chiropraticiens du Québec www.chiropratique.com


Paru dans Maternité, Automne 2017

Pin It on Pinterest

Share This