Le Baby Led Weaning... qu'est-ce que c'est?

Le Baby Led Weaning… qu’est-ce que c’est?

Avez-vous déjà entendu parler de l’alimentation autonome? 
Le Baby Led Weaning ou diversification alimentaire menée par l’enfant est cette façon d’introduire les solides sans passer par les purées. Une méthode de plus en plus connue, mais qui suscite encore bien des questions.
Par Sandra Griffin

L’introduction des solides par le Baby Led Weaning consiste à ne pas passer par l’étape des purées, mais de laisser le bébé s’alimenter par lui-même. Il doit donc recevoir des aliments en gros morceaux ou en languettes afin d’apporter l’aliment à sa bouche. L’introduction des aliments se fait autour de 6 mois et le bébé continue de recevoir son lait à la demande. Pourquoi choisir l’alimentation autonome plutôt que la purée? Il n’y a pas de choix à faire, le bébé est capable d’apprendre à gérer toutes les textures. Le bébé pourra aussi démontrer une préférence à l’alimentation autonome en voulant s’emparer de la cuillère.

Est-ce qu’il va s’étouffer?
La crainte que le bébé ne s’étouffe avec des aliments offerts sous leur vraie forme est légitime. Il est plus convenu de voir un bébé, sans dent, manger des aliments en purée. Par contre, un bébé de plus de 6 mois sera capable de bien gérer les aliments de façon sécuritaire si on lui laisse la chance. Au début, il devra apprendre à former une bouchée, le réflexe nauséeux sera très présent et il lui permettra de ramener les aliments vers l’avant de la bouche ou à l’extérieur.

On offrira au bébé des aliments tendres, faciles à écraser avec les gencives et offerts en gros morceaux. Le bébé fabriquera sa propre purée en écrasant des bouts d’aliments avec ses gencives. La toux peut être présente et elle servira à expulser les petites particules qui sont allées chatouiller l’arrière de la bouche. L’apprentissage de l’alimentation autonome fera intervenir tous les mécanismes de protection des voies respiratoires du corps. Il est aussi très important de s’assurer que tout soit fait de façon sécuritaire. Le bébé doit être assis le dos droit et ne doit jamais être laissé seul lorsqu’il mange.

Certains aliments ne devraient pas être offerts: aliments durs et ronds ou pouvant l’être s’ils sont coupés par les gencives (ex: carottes crues, lanière de pomme crue). Les aliments collants sont également à faire très attention, par exemple du pain non grillé ou du beurre d’arachide à la cuillère. Le pain devrait être grillé et le beurre d’arachide déposé en mince couche lorsque le pain est chaud.

Les nouvelles recommandations sur l’introduction des solides en faveur de l’alimentation autonome?
Les recommandations sur l’introduction des solides ont été révisées en 2014. Plusieurs points concordent avec l’alimentation autonome, mais il ne faut pas croire que cela exclut la purée. On parle plutôt d’offrir différentes textures, des aliments tendres, des purées grumeleuses et de laisser le bébé jouer avec des aliments.

Aussi, l’introduction des solides devrait débuter vers 6 mois lorsque le bébé se tient droit dans une chaise et apporte lui-même les aliments à sa bouche. L’écoute de l’appétit du bébé est mise de l’avant en encourageant les parents à être à l’écoute des signes indiquant que le bébé a faim ou moins faim, et aucune quantité d’aliments n’est suggérée.

Les aliments peuvent être offerts dans n’importe quel ordre, mais il est important d’offrir des aliments riches en fer au moins 2 fois par jour dès que le bébé mange, car les réserves de fer des bébés de 6 mois et plus commencent à s’épuiser. Les aliments riches en fer sont la viande, la volaille et les poissons, le foie, les légumineuses, le tofu, les céréales enrichies. Certains légumes verts et graines moulues contiennent également du fer, ils sont les bienvenus dans les repas de bébé.

Qu’en est-il des aliments allergènes?
Les aliments reconnus comme allergènes doivent être introduits selon la règle des 3 jours; les offrir pendant 3 jours consécutifs et vérifier s’il y a réaction allergique. Si c’est le cas, ne plus offrir l’aliment et en parler au médecin rapidement. La Société canadienne de Pédiatrie a publié un communiqué dernièrement au sujet de l’âge d’introduction des allergènes. Il n’est plus nécessaire de retarder leur introduction à un an ou plus afin de réduire le risque d’allergie. Les aliments allergènes peuvent donc être introduits un à un assez tôt lorsque le bébé commence l’alimentation solide.

Puis-je donner n’importe quel type d’aliments à mon bébé?
Non, tous les aliments ne conviennent pas à un bébé. Les aliments offerts doivent être préparés sans sel, ce qui exclut pratiquement tous les aliments transformés tels que les aliments en conserve, les sauces, bouillons, mets préparés, les charcuteries et les aliments préparés au restaurant. Les repas offerts doivent être cuisinés maison, à partir d’ingrédients bruts non salés. Par exemple, un mijoté de viande devrait être préparé avec de la viande, de l’eau, des légumes, de l’ail, de l’huile d’olive, des oignons, etc., mais pas de sel.Cela demande donc de cuisiner, beaucoup.

Il en est de même pour le sucre, pas besoin d’en ajouter inutilement partout, gardez le minimum pour les recettes de muffins, biscuits et galettes maison. Aussi, il faut penser à la texture une fois dans la bouche: est-ce que les aliments vont s’éparpiller (riz, quinoa)? Est-ce que ça va devenir trop sec (poitrine de poulet)? Si vous croyez que la texture en bouche ne sera pas intéressante, offrez autre chose. Certains repas sont difficiles à prendre par le bébé, comme du chili ou du pâté chinois, ils pourront donc être offerts à la cuillère ou donnés sur le bout de nos doigts.

Je commence par quoi?
Bien qu’il est fortement suggéré d’offrir des aliments riches en fer dès le départ, il n’y a pas d’ordre précis à suivre. Habituellement, les bébés débutent avec des fruits et des légumes, car c’est juteux, facile à prendre, tendre et goûteux. Après quelques semaines d’apprentissage, les bébés sont prêts à accepter plusieurs textures et des mets composés, ça progresse souvent assez rapidement. Des exemples de premier aliment: bouquet de brocoli bouilli, concombre en lanière, quartier d’orange ou de cantaloup, frite au four de patate douce, tranche de pain grillé.

Et la purée?
Si le bébé commence les aliments solides avant 6 mois, la purée est plus adaptée à son développement. Pour le bébé plus vieux, une fois qu’il est en mesure de gérer différentes textures, il pourra recevoir des aliments à la cuillère tels que céréales, compote, yogourt et potage. Ne pas oublier que les bébés recevant des aliments en purée devront manger différentes textures avant 9 mois, intégrer l’alimentation autonome est une progression souvent appréciée par les bébés.

Pour des ateliers à domicile sur l’introduction des solides, la planification des repas ou une consultation privée à distance en nutrition, contactez-moi.

Exemples de repas BLW
Le lait maternel ou une préparation pour nourrisson sont toujours donnés avant les repas et à la demande toute la journée.
Certains aliments (*) peuvent être offerts à la cuillère.

Dès 6 mois
Déjeuner

  • Languette de pain rôti
  • Quartier d’orange
  • Céréales avec fruits râpés*
  • Œuf à la coque coupé en 2 ou 4

Dîner

  • Potage maison*
  • Poisson grillé
  • Gros morceaux de patates douces grillées en bâtonnets,
  • Banane écrasée ou en languettes

Souper

  • Languette de viande mijotée
  • Brocoli bouilli, un gros bouquet,
  • Quinoa mélangé avec de la sauce*,
  • Cantaloup bien mûr en lanières
  • Spaghettis longs
  • Sauce aux lentilles*
  • Potage aux asperges*
  • Suprêmes de pamplemousse

Sandra Griffin, dtp
Nutritionniste et maman de 3 jeunes enfants.
Consultations et ateliers en nutrition pour les mamans sur
www.mamanmangebien.com
Pour information: mamanmangebien@gmail.com

Ressources:
Santé Canada: La nutrition du nourrisson né à terme et en santé: 
Recommandations pour l’enfant âgé de 6 à 24 mois, http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/recom-6-24-months-6-24-mois-fra.php
Mieux Vivre avec votre enfant 2015 http://www.inspq.qc.ca/mieuxvivre/sections/MV2015_S4_Chap.pdf
Rapley Gill, Murkett Tracey, Baby-Led Weaning: The Essential Guide to Introducing Solid Foods-and Helping Your Baby to Grow Up a Happy and Confident Eater, The Experiment, 2010, 256 pages.
Socitété Canadienne de Pédiatrie, Pas besoin de retarder l’introduction des allergènes alimentaires chez les bébés, http://www.cps.ca/fr/media/release-communique/pas-besoin-de-retarder-lintroduction-des-allergenes-alimentaires


Paru dans Bébé, Automne 2015

Pin It on Pinterest

Share This