Le grand mythe de la maternité

Le grand mythe de la maternité

Et voilà, les dix mois lunaires sont passés et bébé est arrivé. Il amène avec lui toute une gamme d’émotions jamais vécues auparavant. Nous pouvons être branchés au maximum sur tous les bouquins, tous les magazines et les manuels de maternité du monde, mais l’expérience d’être parent est unique et différente pour chaque parent.
Par Adriana Kangussu Ferreira

La maternité ne va pas dans une boite carrée! Il n’y a pas de recette! Elle dépend extrêmement de l’état d’esprit de la mère. Chaque femme a sa perception, ses vécues, sa personnalité; nous sommes toutes uniques et différentes l’une de l’autre. Et justement pour cela, l’aventure de la maternité est si émouvante et intransférable. Elle ne peut pas être simplifiée en quelques lignes, il faut la vivre!
Pourtant, dans la modernité, il y a un grand mythe autour de la maternité qui est cette idéalisation de l’expérience d’être mère. Ce qui devient une source interminable d’angoisse pour plusieurs femmes qui ont nouvellement choisi ce rôle parental.

Je traiterai, ici, des trois facettes les plus couramment rencontrées dans ma pratique clinique; l’amour inconditionnel, l’allaitement et le bonheur infini d’être parent.

Tout d’abord, l’amour inconditionnel. Ce grand amour, infini, plus grand que tout n’existe pas pour toutes lors de cette première rencontre. Je m’explique! Nous sommes toutes influencées à croire qu’au moment où il y aura le premier regard avec bébé, notre cœur s’ouvrira et plein d’amour jouira telle une fontaine, avec des petits points lumineux qui seront derrière. Mais, malheureusement, après des heures de travail et les conditions pas toujours favorables au processus naturel des hormones, en général, la délivrance du bébé nous donne un grand soulagement et la fatigue l’emporte! L’amour inconditionnel, en général, se construit petit à petit, a chaque jour, à chaque instant où vous découvrez ce petit être. Vous serez sans doute très émotive et heureuse, mais ne soyez pas déçue ou malheureuse si vous ne sentez pas ce grand amour. Il viendra au fur et à mesure! Si ce n’est pas le cas, n’ayez pas peur d’en parler et de demander un peu d’aide, cela se rétablira!

L’allaitement
Ensuite, l’allaitement. Un autre grand mythe dû à la diversité des facteurs qui influencent cet échange entre mère et bébé. Il y a des femmes qui plongeront carrément bébé au sein ou qui le laisseront s’y rendre de lui même et tout se passera bien. Pour d’autres, cet échange prendra plus de temps à se faire et encore aujourd’hui, pour une grande proportion de femmes, selon les statistiques au Québec et ailleurs au Canada, il ne se fera pas pour plusieurs raisons. Cependant, à mon avis, la plus forte d’entre elles est un manque de connaissance sur le sujet. L’allaitement maternel est la meilleure source de nutrition pour le bébé pendant sa première année de vie (exclusivement dans les six premiers mois). Mais, comme bébé se nourrit approximativement toutes les 3 heures (cela varie pour chaque bébé), et que le lait se produit à partir des fluides du sang maternel, il est au-delà d’une troque d’amour, il est aussi une source de fatigue et cela, surtout si la femme ne se nourrit pas adéquatement et ne se repose pas suffisamment. Alors, il n’est pas surprenant que moins de 80% des bébés soient allaités exclusivement jusqu’à six mois.

Pour finir, il y a le bonheur infini d’être parent, qui synthétise bien toute cette obligation d’être conforme à la règle. Nous sommes tous les jours bombardés de publicités et de produits pour la grossesse et pour la maternité. Ils sont tous, sans exception, déconnectés de la réalité. Pourtant dans l’imaginaire collectif de notre société occidentale, être parent signifie sourire à tous moments, être en état de grâce à tous les instants. BEEEEPPP! Feu rouge! La réalité ne ressemble pas à cela. L’espèce humaine est la plus dépendante de soins pendant sa première année de vie, devenir parent signifie aussi plus de responsabilités, tant au plan physique, mais surtout sur le plan psychologique. Au fur et à mesure que bébé devient plus indépendant et que les parents s’habituent à la nouvelle routine, la vie devient plus facile. Chaque étape de la vie de nos enfants nous apportera son lot de bonheur et aussi de défis. Je ne dis pas que le bonheur n’est jamais au rendez-vous, cependant il n’y sera pas 24 heures sur 24.

Pour tout dire, sachez que la maternité est une expérience unique et qu’elle vous appartient personnellement! Ne laissez personne vous dire quoi faire ou quoi sentir. C’est un échange sublime d’énergie et d’amour entre vous et ce petit être que vous venez de mettre au monde. Mais, surtout, rappelez-vous que vous êtes dans un moment de fragilité hormonal et ainsi, émotionnel. Si vous allaitez votre bébé, il est encore plus important de faire attention à vous! Mangez correctement et reposez-vous suffisamment pour empêcher l’épuisement. N’hésitez pas à chercher de l’aide si vous voyez que votre perception est négative, qu’elle est douloureuse. Vous pouvez vivre des moments mémorables si vous êtes bien dans votre peau. Prenez soin de vous, parce qu’ainsi vous prenez soin de votre petit de la meilleure façon possible!


Adriana Kangussu Ferreira
Médecin généraliste au Brésil depuis 2003, Acupuncteure membre de l’OAQ au centre La Source en Soi, à Montréal, Étudiante à la Maîtrise de santé publique de UDM depuis 2014
(Maman de Gabriel, 4 ans; son emploi le plus important!)
www.lasourceensoi.com


Paru dans Grossesse, Automne 2015

Pin It on Pinterest

Share This