Les plantes, l’alimentation et la médecine traditionnelle chinoise
au service de la femme enceinte

L’alimentation demeure un élément essentiel pour la femme enceinte qui souhaite une grossesse harmonieuse. La médecine occidentale comporte bon nombre de documents sur les apports alimentaires quotidiens à respecter pour permettre une belle croissance du fœtus. Mais qu’en est-il des approches complémentaires? Il y a maintenant plus de 3 000 ans que les acupuncteurs et les herboristes chinois étudient l’effet des aliments et des plantes sur le maintien d’une bonne santé. Voyons leurs effets sur le soulagement de certains passages plus difficiles de la grossesse.

À chacun sa différence
Nous avons tous déjà pu constater que chacun réagit différemment face aux divers aliments, mais peut-on comprendre pourquoi ? D’un point de vue médicinal chinois, l’aliment et les herbes chinoises peuvent être recommandés en fonction d’une constitution spécifique, selon que la personne est large ou mince, énergique ou calme, frileuse ou chaleureuse…

Il est donc important pour l’acupuncteur d’aider la patiente à cibler les aliments sains pour elle, qui conviennent à son corps, à ses déséquilibres et ses carences. Pour cette raison, l’avis d’un acupuncteur ou d’un herboriste est indiqué pour confirmer la prise d’une plante ou d’un aliment de façon quotidienne.

Dans tous les cas: dorloter votre système digestif
En Médecine Traditionnelle Chinoise, le système digestif représenté par les organes Rate et Estomac (sans tenir compte de leurs fonctions en médecines occidentales), est primordial. La Rate extrait l’énergie provenant de la nourriture et la transporte dans tout le corps, l’énergisant et le revitalisant. Ainsi, l’acupuncture, la diététique et l’herboristerie vont viser l’équilibre de cet organe pour qu’il puisse extraire le maximum de bienfait des aliments. Voici des conseils visant à optimiser son efficacité.

1. Manger à heure régulière, sans manquer un repas. Prendre un bon petit déjeuner, dans l’heure qui suit le lever, idéalement entre 7 h et 9 h. Optimiser votre digestion, sans manger trop ni trop tard le soir.

2. Favoriser des aliments qui tonifient la Rate, c’est-à-dire qui se digèrent facilement: les aliments cuits, au goût neutre et doux. Les aliments crus doivent être servis à la température de la pièce.

3. Ayez une consommation suffisante de liquide. La femme enceinte devrait boire quotidiennement 1,5 à 2 litres de liquide température pièce ou chaud, idéalement pris entre les repas. Évitez de boire plus de 3 tasses de café par jour.

4. Adoptez une alimentation saine exempte de toxine.
Les femmes enceintes doivent non seulement nourrir le fœtus en développement, mais aussi le préserver d’un ensemble de produits nocifs qui pourraient traverser le placenta. Ainsi, valorisez les produits biologiques, frais, de saison, le plus possible, et les petits plats maison.

De plus, comme le placenta ne filtre pas les toxines, demeurez vigilante face aux produits nocifs : tabac, alcool, drogue, certains médicaments, de puissants produits ménagers, certaines peintures…

Aliments et plantes recommandés pour aider à traverser certains passages moins faciles de la grossesse
Nausée
• Éviter la déshydratation! Boire beaucoup, favoriser les potages, les soupes et bouillons pour augmenter la quantité de liquide. Ex.: potage de pomme de terre, soupe de millet, soupe won-tong, bouillon de poulet ou légumes.

• Éviter les aliments froids: salades et légumes crus, jus de fruits et produits laitiers.

• Préconiser les légumes cuits au four (fenouil, carottes, patates douces), les céréales cuites (millet, riz, avoine), soupe et jus de viandes, fruits cuits et crus à température pièce (surtout les dattes et les raisins).

• Manger de petites collations toutes les 2-3 heures. Pour éviter les sucreries, ayez toujours sous la main: fruits séchés ou frais, noix…

• Décoction de gingembre: râper un morceau de gingembre frais (largeur 1 ongle de pouce), mijoter 10-20 min dans 500 ml d’eau, boire tiède, maximum 3 tasses par jour. En cas de vomissement et de manque d’appétit, ajouter des dattes Jujube.

• Tisane de menthe douce ou poivrée: seulement à partir du deuxième trimestre.

Congestion et sécrétions nasales
Les modifications hormonales durant la grossesse peuvent provoquer un assèchement des voies nasales ayant pour conséquence des symptômes de congestion, d’écoulements nasaux, de maux de tête, d’une perte de l’odorat, d’un mauvais sommeil, etc.

• Premier conseil, réduire les aliments qui favorisent la production de mucosités tels que les produits riches en gras : les viandes riches (porc), les cacahouètes grillées, les aliments frits… Les produits laitiers sont aussi à éviter. Vous pouvez remplacer le lait de vache par le lait de chèvre ou de brebis (incluant fromage, yogourt, féta), les boissons d’amande ou de riz. Éviter les boissons de soya qui sont riches en phytoœstrogène. Remplacer le jus d’orange et jus de tomates par d’autres sources de liquide. Exclure les bananes et les sucres (incluant les édulcorants).

• Si vous souffrez de congestion ou de sécrétions jaunes, collantes: ajouter des poires ou des pamplemousses à votre alimentation.

• La tisane de menthe poivrée ou douce peut être consommée à partir du deuxième trimestre, soit à raison de 1 à 2 tasses de tisane par jour. Elle devrait préférablement être consommée au moins une heure avant ou après un repas, pour éviter de nuire à l’absorption du fer contenu dans ce repas.

Constipation
Le transit intestinal est souvent modifié en cours de grossesse. De façon générale, éviter les aliments de nature froide (lait, eau froide, crème glacée, légumes crus et froids) ou les aliments qui réchauffent excessivement comme les mets épicés.

Si vous souffrez de constipation:
• Augmenter la consommation de fruits frais et secs (pruneaux, raisins).
• À saupoudrer ou en collation : graines de tournesol, noix, lin, chia, amandes.
• Boire une grande quantité de liquide incluant : 6 à 8 tasses d’eau tiède ou chaude par jour pour aider à ramollir les selles.
• Boire 1 tasse de jus de pruneau chaud ou 1 tasse d’eau chaude avec jus de citron, une demi-heure avant les repas.
• Manger une ou deux bananes molles au coucher et au lever, à jeun, va aider à soulager la constipation avec selles sèches et réduire le risque d’hémorroïdes.
• Si la constipation est temporaire, mélanger 2 cuillères à café de miel dans l’eau chaude et boire au lever, à jeun.

La fatigue
En cas de fatigue, toujours penser à choisir des aliments bons pour le système digestif. Il y a plusieurs raisons à la fatigue, elle peut être causée par un faible taux de fer et un vide de sang. Les aliments qui sont riches en fer ou qui fortifient le sang en MTC:

• Tous les légumes à feuilles vert foncé, les asperges, les carottes, les pommes de terre cuites avec la peau, le persil, les betteraves, champignons de Paris, feuilles de pissenlit.

• Fruits secs: figues, mangues, dattes.

• Fruits frais: pommes, figues, raisins, mûres.

• Les graines: de courges, de sésame noir, d’amandes et de tournesol.

• Les haricots: adzuki, à œil noir, rouge, de soya; les pois chiches.

• Le poisson, sardine, thon.

• Viande rouge et abat, les œufs de poule cuits.

• Mélasse (verte ou noire)

• Céréales: orge, maïs bio, avoine, riz, blé, son.

• Tisane de dattes rouges: couper 30 g de dattes en petits morceaux et les faire bouillir dans 3 tasses d’eau. Faire réduire jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une tasse de liquide. En boire un peu toute la journée. Préconiser les dattes rouges (dattes asiatiques que l’on nomme Jujubes ou Da Zao), elles auraient des propriétés plus tonifiantes.

Œdème de grossesse
En fin de grossesse, il est fréquent de voir les pieds des femmes gonflées, certaines plantes médicinales chinoises peuvent soulager cet inconfort: le champignon poria (Fu Ling), l’atractyle (Bai Zhu), le plantain d’eau (Ze Xie). L’ortie, dans certains cas, peut aussi prévenir la rétention d’eau.

Calmer le stress, lutter contre l’insomnie
Le soir avant d’aller au lit, pourquoi ne pas vous gâter avec de douces tisanes de lavande  et fleurs d’oranger? La mélisse permet de réduire l’agitation, les palpitations, les tensions nerveuses et la moiteur de la peau. La cardamome calme le fœtus, diminue les gaz et les crampes abdominales.

Plusieurs autres combinaisons de plantes, adaptées à chaque femme, pourront aider à protéger le fœtus, prévenir les fausses-couches, contrôler le niveau de glycémie et diminuer les douleurs lombaires.

Pour une grossesse épanouie, préconiser une alimentation savoureuse, équilibrée et sans excès. Favoriser une variété tant au niveau alimentaire qu’au niveau des plantes aromatiques et médicinales permettra d’apporter tous les nutriments nécessaires à la croissance de votre bébé et d’éviter les surcharges. De plus, saviez-vous que la perception du goût se forme in utero chez le bébé ? Une diversité alimentaire pendant la grossesse pourra favoriser une plus grande ouverture gustative chez bébé. Prenez plaisir à manger et à boire, tout en vous accordant du temps de qualité.

Petit truc
Pour augmenter l’absorption du fer, la vitamine C est particulièrement importante. Par exemple, manger un fruit frais ou sec avec un repas est idéal. Par contre, il ne faut pas oublier que le fer est détérioré par le tabac, le thé, le café, les antiacides, les phosphates.
• Plantes toniques occidentales: l’avoine permet de soulager la fatigue mentale et l’ortie, la fatigue physique accompagnée de frilosité.
• Plantes médicinales chinoises: angélique (dang gui) et la pivoine (bai shao), osha (chuan xiong) vont tonifier le sang chez la femme enceinte avec visage pâle et fatigue.


Mélanie Leblanc
Acupunctrice
Centre la source en Soi • www.lasourceensoi.com

Références:
– Alchimiste en Herbe, http://alchimiste-en-herbe.com/
– Betts, Debra, Guide pratique d’acupuncture pour la grossesse et l’accouchement, Satas, sept. 2012. P. 37 à 40, 106, 232, 242-243,247.
– Bonaldo, Francis, Les saveurs de l’herboristerie Chinoise, les simples, les formules, 2016.
– Kastner, Joerg, Chinese Nutrition Therapy: Dietetics in Traditional Chinese Medicine (TCM), 2 ed, Thieme, 2011, p 218.
– Levesque, Jean, Note de cours, 2015.
– Robidoux, Suzanne, Note de cours, 2016
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=symptomes-grossesse-pm-produits-naturels-et-herbes-medicinales-
http://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/developpement/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-developpement-sens-gout
http://www.journaldequebec.com/2016/05/29/sept-plantes-a-consommer-si-vous-etes-enceinte

IMPORTANT: L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif seulement et ne peut en aucun cas remplacer l’avis d’un professionnel. Il est important de toujours valider avec un professionnel aussi bien le dosage et la partie de la plante à utiliser.


Paru dans Grossesse, Hiver 2017

Pin It on Pinterest

Share This