L’importance du jeu chez l’enfant

Le jeu chez les enfants a beaucoup changé ces dernières années. Il est de plus en plus dirigé. Mais en terme d’apprentissage, est-ce vraiment l’idéal?
Par Joëlle Malenfant

On déplore de plus en plus le déclin du contact avec la nature et du jeu libre chez les jeunes. Doit-on s’inquiéter des multiples conséquences que cela peut occasionner? Les jeunes passent désormais la majeure partie de leur temps libre à l’intérieur dans des activités structurées et sous la supervision d’adultes.

Le jeu libre ou spontané est un processus initié librement par l’enfant. L’enfant jouera à sa façon et le temps qu’il voudra. L’objectif: développer son côté créatif de façon optimale.

C’est par le jeu que l’enfant s’exprime, découvre son environnement, s’adapte à de nouvelles situations, se fait des amis, améliore son estime de soi et prend confiance en lui. Le jeu permet aussi à l’enfant de développer ses dimensions physiques, motrices, cognitives, affectives, sociales et langagières.

C’est aussi par le jeu que l’enfant va améliorer ses compétences motrices et qu’il va ainsi prendre plaisir à faire de l’activité physique ou des sports collectifs et individuels à l’adolescence. Le fait d’être habile au niveau moteur lui procurera la confiance nécessaire afin de poursuivre dans la voie d’une vie saine et active à l’âge adulte et par le fait même, de mettre les chances de son côté afin d’être en bonne santé en vieillissant.

Le jeu est un élément essentiel pour tous les enfants. Il contribue à forger l’identité de l’enfant. Les parents doivent être en mesure de fournir les éléments nécessaires à l’enfant afin que celui-ci puisse s’exprimer par le jeu. Et peu de choses sont nécessaires pour s’amuser. Il s’agit d’avoir un peu d’imagination afin de permettre à notre enfant d’expérimenter des activités qui contribueront à son développement global. Le jeu doit lui permettre d’avoir du plaisir en suivant ses propres règles et son propre rythme.

Il est reconnu que le temps passé dehors est un facteur positivement corrélé à l’activité physique chez les jeunes: plus un enfant ou un adolescent passe de temps dehors, plus il est actif physiquement. L’activité physique associée au temps passé à l’extérieur offre un potentiel intéressant dans la lutte contre l’obésité chez les jeunes.

Quelques conseils

  • Encouragez votre enfant à initier et à diriger lui-même des activités.
  • Aménagez l’aire de jeu de votre enfant de façon à ce qu’il puisse associer des mots avec des images lorsqu’il joue à faire semblant (p. ex., fournissez-lui des menus et des factures pour jouer «au restaurant»).
  • Mettez à la disposition de votre enfant du matériel artistique de base comme du papier, des crayons de cire, de la peinture, de la colle, des lettres en plastique, de la pâte à modeler et des casse-têtes.

Le jeu est un essentiel simple et agréable pour le développement de votre enfant.


Dre Joëlle Malenfant
Chiropraticienne
1316 av. Maguire, Québec
581-742-4626
www.joellemalenfant.com


Paru dans Bébé, Hiver 2017

Pin It on Pinterest

Share This