Médecines douces, laquelle me convient?

Durant la grossesse, plusieurs petits problèmes peuvent survenir. Le corps subit une foule de changements, parfois harmonieusement, parfois moins. Divers spécialistes et thérapeutes peuvent alors être consultés, à un point tel qu’il faut éventuellement choisir quel professionnel nous convient davantage.
Par Nicolas Lacroix-Pépin

L’ostéopathie
L’ostéopathie est une thérapie manuelle ayant pour objectif d’évaluer et de trouver des dysfonctions, tant musculo-squelettiques, nerveuses, viscérales que crâniennes. Grâce à sa palpation fine, l’ostéopathe considère le corps dans son ensemble, puisqu’un problème de fonctionnalité peut avoir de multiples sources et conséquences. Par des techniques manuelles diverses, l’ostéopathe cherche à rétablir le mouvement des structures afin d’aider le corps à retrouver ses fonctions d’origines. Dans le cadre de la grossesse, l’ostéopathe s’assurera donc que chaque structure soit bien mobile afin que la grossesse et l’accouchement soient des plus harmonieux. Après la grossesse, l’ostéopathe pourra prendre en charge tant bébé que maman, dans la même visée, soit s’assurer que les dysfonctions potentielles soient enrayées afin que le corps retrouve le plus facilement un fonctionnement optimal. La visite chez un ostéopathe peut être curative ou préventive.

La massothérapie
La massothérapie est très loin d’être seulement une détente de spa. Bien au-delà, le massage est le travail de tout le système musculo-squelettique. De nombreuses douleurs liées à la grossesse peuvent être travaillées par le massage; on parle entre autres des douleurs à la symphyse, des problèmes de sciatique ou de dos. Ainsi, la massothérapie permet à la fois la détente des muscles tendus à cause des changements physiques, de la modification de la posture et du centre de gravité, mais aussi l’élimination du stress relié à la grossesse. Le massage permet également d’éviter que les muscles tirent sur le bassin dans tous les sens et permet à bébé d’adopter une bonne position en évitant que des barrières physiques l’empêchent de bien se placer. Le massage permet aussi d’éviter que des muscles trop tendus ne créent des problèmes de sciatique, il contribue à renforcer la stabilisation du bassin afin d’éviter les problèmes de symphyse et permet aussi de drainer les liquides évitant du coup l’enflure et diminuant l’œdème. Les techniques d’acupression peuvent aussi aider le corps à mieux réguler certains processus, tels que les contractions. La relaxation procurée par le massage favorise le sommeil et la récupération, particulièrement durant le troisième trimestre, en plus de diminuer le stress et l’anxiété. Se faire masser peut représenter pour la femme un moment privilégié pour prendre contact avec son corps et penser à elle, ce qu’elle oublie souvent de faire.

La chiropratique
La chiropratique est une discipline de la santé qui vise le diagnostic, le traitement et la prévention des conditions de nature neuro-musculo-squelettiques, par des ajustements vertébraux et articulaires. Elle met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux. En d’autres termes, l’ajustement chiropratique vise à rétablir la communication optimale entre le système nerveux et les composantes du corps. Le traitement vise donc à s’assurer que le positionnement et la mobilité des articulations n’entravent pas le passage de l’influx nerveux. Avec la grossesse, l’adaptation du corps aux changements physiques peut entraver cette communication. Les traitements chiropratiques vont servir à rétablir la mobilité afin de diminuer les inconforts et la douleur associée à de mauvaises positions des structures. La mobilité du bassin, les problèmes de sciatique et les maux de dos sont tous des aspects traités en chiropratique. En post-partum, les ajustements permettent au corps de retrouver sa mobilité et éviter les problèmes engendrés par un mauvais alignement post accouchement.

L’acupuncture
L’acupuncture provenant de la médecine traditionnelle chinoise est une médecine préventive utilisant des points précis le long des méridiens, circuits d’énergie du corps. Le travail de ces points a pour but d’harmoniser l’énergie du corps et de favoriser son bon fonctionnement. Bien que l’on connaisse bien l’image de l’utilisation des aiguilles en acupuncture, l’acupuncteur n’y est pas limité. Il peut également utiliser d’autres actes de stimulation comme de la chaleur (moxibustion), des pressions (ventouses, massage tuina, acupression), des stimulations électriques (l’électro-acupuncture) ou des rayons lumineux (laser doux). L’acupuncteur utilise une combinaison de points afin d’atteindre un objectif précis qui est généralement de favoriser les processus naturels du corps. On peut donc consulter un acupuncteur pour une foule de problématiques différentes.

L’important, peu importe le thérapeute consulté, est de s’assurer qu’il a l’habitude de travailler en périnatalité. La grossesse amenant des changements physiques spécifiques, il faut simplement s’assurer que le professionnel choisi soit habitué de travailler les particularités entourant cette période. Chacun aidera à la préparation du corps à sa façon et s’occupera des problèmes qui peuvent survenir. Chaque technique est différente, mais peut arriver aux mêmes résultats finaux. Choisissez donc un thérapeute en qui vous avez confiance et qui saura vous accompagner dans cette merveilleuse étape.


Nicolas Lacroix-Pépin Ph.D.
Animateur à Maison Cybèle
www.nicolaslacroixpepin.com / www.maisoncybele.com

Merci à François De Lorimier-Vallières et Laurence Bourgeois-Dumas pour leur collaboration et leurs précieuses informations.


Paru dans Maternité, Automne 2017

Pin It on Pinterest

Share This