Motricité globale entre 0 et 2 mois

Motricité globale entre 0 et 2 mois

Les trois premiers mois de vie de notre enfant représentent la découverte de son univers. Toutes stimulations lui donnent la chance de connaître ce qui l’entoure et de moduler son comportement. Son système nerveux mature, contribuant ainsi au développement de ses habilités motrices.
Par Joëlle Malenfant

À cet âge, l’enfant exprime ses besoins aux gens qui l’entourent. En répondant à ses besoins de façon adéquate, l’enfant développe sa confiance et un sentiment de sécurité vis-à-vis de son environnement. La maturation neurologique s’effectue de façon plus rapide dans un milieu stimulant et sécurisant. Cela est nécessaire à l’établissement du lien d’attachement. À défaut d’échanges avec son entourage ou son environnement, son développement risque d’être retardé.

Il est important d’observer votre enfant. Dès ses premiers mois de vie, il vous manifeste sa personnalité unique. Apprenez à reconnaître les signes afin de modifier vos comportements et ainsi bien vous adapter à votre enfant, à ce qu’il est et à ce qu’il deviendra.

À quel point doit-on stimuler son nouveau-né?
La capacité d’attention de votre enfant est très limitée de 0 à 2 mois; elle n’est en effet que de quelques minutes. Il se fatigue vite. Chaque effort sera suivi d’une longue période de repos lui permettant de se reposer et surtout d’intégrer ses apprentissages.

Il ne sert à rien de vouloir aller plus vite que votre enfant. Laissez-le apprivoiser son corps et toutes les nouvelles sensations qui s’offrent à lui. Ne cherchez pas à perturber son sommeil; celui-ci est réparateur pour son cerveau en plein développement. Les stimulations que vous lui offrez doivent être adaptées au besoin et à la personnalité de votre bébé. Même petit, il a ses goûts, ses envies et il évolue à un rythme qui lui est propre.

Choisissez le bon moment pour stimuler votre enfant. Lorsqu’il a faim ou s’il est en train de manger, ce n’est probablement pas le temps idéal. Lorsqu’il est reposé, massez votre bébé, parlez-lui doucement… N’hésitez pas à jouer avec lui. Toutes ces activités lui permettent d’augmenter son tonus musculaire et lui fournissent une grande quantité d’informations sensorielles. Le jeu est l’activité la plus importante pour le développement intellectuel, sensoriel, affectif et physique. Il lui permet de s’adapter et de découvrir le monde qui l’entoure.

Quelles sont les activités à privilégier?

  • Laissez votre enfant au sol; cela lui permet de bouger ses bras et ses jambes et libère ses mouvements. Laissez-le explorer lui-même son environnement.
  • Diminuez le temps ou vous laissez votre enfant dans une chaise vibrante ou dans sa balançoire.
  • Favorisez les moments où votre enfant est sur le ventre; cela lui permet de soulever sa tête et de la bouger de chaque côté.
  • Vous pouvez disposer une petite serviette roulée sous ses aisselles afin de le soulever légèrement.
  • Couchez-le régulièrement sur son ventre même s’il n’aime pas ça. Il deviendra de plus en plus fort. Cette position est très importante pour qu’il puisse acquérir le contrôle de sa tête, de ses épaules et de son tronc.
  • Couchez-le sur le ventre sur vous lorsque vous êtes couché sur le dos.
  • À ce stade-ci du développement de votre enfant, la position assise et debout n’est pas à privilégier.
  • Stimulez votre enfant des deux côtés, c’est-à-dire vers la gauche et vers la droite afin qu’il ne développe pas de préférence. Si votre enfant est toujours stimulé du même côté, il aura donc tendance à tourner la tête de ce côté. Le poids du corps étant du côté où la tête est tournée, cela pourra créer un aplatissement appelé plagiocéphalie. La musculature sera ainsi débalancée et cela aura un impact sur la symétrie, la mobilité et le contrôle postural.
  • Faites lui faire la bicyclette.
  • Pratiquez les retournements dos-ventre-dos.

Jusqu’à trois mois, la position du bébé correspond donc à celle dans laquelle on l’a placé. Que ce soit sur le ventre, sur le dos ou sur le côté, l’important est de varier cette position plusieurs fois durant la journée afin que votre enfant profite d’une foule de stimulations différentes. Ces positions favorisent le contrôle postural de votre enfant ainsi que la mobilité et le tonus musculaire de la tête, des épaules et des bras. Cela a aussi un impact sur le poids qui est appliqué sur le crâne du nouveau-né.

Entre 0 et 2 mois, le bébé découvrira petit à petit son environnement en développant sa motricité globale. Il apprendra à répondre aux stimulations de l’environnement par ses mouvements, qui sont encore très saccadés et contrôlés par différents réflexes involontaires.

  • Bébé a les bras et les jambes repliés sur lui-même (flexion physiologique) et les poings fermés. Il perdra cette flexion d’ici la fin du 2e mois.
  • À la naissance, bébé ne peut maintenir sa tête au centre. Progressivement, il sera capable de tourner la tête de chaque côté et de la maintenir au centre.

Sur le dos

  • Début de la lordose lombaire (le dos commence à se creuser légèrement).
  • Mouvements des bras et des jambes spontanés et de grande amplitude. Il utilise autant son côté gauche que son côté droit.

Sur le ventre

  • La tête est tournée de côté; en appui sur la joue. Il commence progressivement à tourner la tête d’un côté à l’autre.
  • Peut soulever momentanément la tête pour la tourner. La tenue de la tête représente la première acquisition posturale.
  • Fesses surélevées.
  • Les fesses sont moins surélevées qu’à la naissance.
  • Les mains sont fermées et les coudes pliés.
  • Le poids se déplace tranquillement des mains aux avant bras.
  • Bébé porte les mains à la bouche.

Que doit-on surveiller entre l’âge de 0 à 2 mois?
Est-ce que bébé…

  • Fait dodo avec la tête toujours du même côté?
  • Maintient sa tête souvent inclinée ou tournée du même côté lors des périodes d’éveil?
  • A de la difficulté à tourner la tête?
  • A une posture en «C» ou «en crevette» lorsque couché sur le dos?
  • A de la difficulté à prendre le sein?
  • Demeure replié sur lui-même lorsqu’il est couché sur le dos, même à l’âge de 2 mois?
  • Maintient ses bras ou jambes de façon asymétrique et toujours du même côté?
  • Bébé est mou? A peu de tonus?
  • Bébé ne laisse pas reposer sa tête sur votre épaule lorsque vous le prenez contre vous?
  • A un aplatissement de la tête (plagiocéphalie)?

Dre Joëlle Malenfant est chiropraticienne à Québec. Elle possède une formation post-graduée en soins chiropratiques pour les femmes enceintes et pour les enfants. Elle est accompagnante à la naissance et bénévole pour Entraide Naturo-Lait, un organisme de soutien à l’allaitement. Joëlle est aussi la maman de Christophe âgé de 7 ans.

Références

  • Document adapté de Roulis et Gazouillis, 2010. En collaboration avec Catherine Maranda, Physiothérapeute à la Clinique Enoya.
  • BLY, L., Motor Skills Acquisition in the First Year, an illustrated guide to normal development,
  • Texas, Therapy Skill Builders, 1994.
  • Dufour, F., Juneau, C., Ouellet, B., Banville, L., Poulin, L., Deblois, M., Latulippe, M., Gagnon, S. (2005). L’enfance en mouvement: le développement moteur de la naissance à 5 ans. Québec, Québec: Institut de réadaptation en déficience physique de Québec.
  • Ferland, F. (2004). Le développement de l’enfant au quotidien, du berceau à l’école primaire. Éditions du CHU Sainte-Justine.
  • Folio, M.R., Fewell, R.R., Peabody Developmental Motor Scales, 2de edition, Texas, Pro-Ed, 2000.
  • KINO-QUEBEC. JEEP 0-2 ans, jeux et exercices pour enfants et parents, Régie Régionale de la santé et des services sociaux, Mauricie-Bois-Francs.
  • Pathways Awareness, Tummy Times, www.pathwaysawareness.org

Paru dans Bébé, Hiver 2015

Pin It on Pinterest

Share This