Quand un petit rêve se transforme en entreprise internationale…

Nous avons tous, un jour ou l’autre, constaté une lacune, un manque ou un besoin pour lequel nous ne trouvons pas de ressources. La plupart des gens se résignent à cette brèche dans les services disponibles, mais heureusement, certains décident de combler le vide!
Par Nancy De Sousa

Il y a ceux qui gardent leurs idées bien enfouies dans leur tête et malgré le fait que ce soit de super idées, elles ne verront jamais le jour. À l’inverse, il y a ceux qui croient à leur rêve d’un monde meilleur et à ce besoin qui pourrait être comblé.

J’ai une idée, mais…
Je vous entends déjà me dire: «Mais voyons, ça n’arrive que dans les films!» ou pire «Ça n’arrive qu’aux autres!». Quand on y pense bien, les autres, c’est vous et moi! Ce sont nos compatriotes qui ont poussé leur destinée vers ce qu’ils voulaient. Suivre son cœur, ce n’est pas très cartésien, je l’avoue, mais par contre, ça peut donner des résultats fantastiques!

Ben voyons, on est juste au Québec!
«Quoi?» Ça, c’est la pire des phrases qu’il m’ait été donné d’entendre en matière d’excuse! Pourquoi limiter autant notre vision, supposément parce qu’au Québec on n’aurait pas le droit à notre place sur le marché mondial?

Pourtant, des grands de ce monde nous ont bien démontré que nous pouvions réussir sur le plan mondial. Pensons à Monsieur Bombardier qui, à l’âge de 15 ans, a réalisé que nous avions besoin de circuler en milieu rural, même l’hiver. De ce besoin est né son premier prototype de véhicule pouvant glisser sur la neige. Toutes ces années plus tard, Bombardier inc. rayonne encore à travers le monde.

Bon! D’accord! Vous voulez un exemple plus récent, parce que cette histoire date des années 30 et que, selon vous… autre époque, autres possibilités de réussite. Parfait! Si on parlait du Cirque du Soleil alors? Au début des années 80, une jeune troupe fait ses premiers pas dans les rues de Baie-Saint-Paul. Mené par son envie de faire rayonner le groupe, Guy Laliberté orchestre une première tournée partout au Québec en 1984 et, en 1987, le Cirque du Soleil pose les pieds à l’étranger pour une première représentation. À partir de là, vous connaissez la suite et le succès mondial que connait encore aujourd’hui la célèbre troupe née au Québec!

Encore trop vieux? Les années 80 ne sont certes pas les années 2000. Allons-y alors!

De nos jours…
Si on parlait alors d’une entreprise que j’adore pour plusieurs raisons: PedaYoga inc., une entreprise née de l’envie d’une mère de combler les lacunes en ce qui a trait à l’aide qu’elle pouvait obtenir pour bien s’occuper de sa fille née différente. Se faire dire que son enfant ne pourrait jamais fonctionner en société? Alors ça, pas question! C’est ce que s’est dit France Hutchison qui s’est alors tournée vers plusieurs outils dits «alternatifs» pour faire ses propres tests et ainsi voir lesquels lui donnaient des résultats positifs. Simple pédagogue de formation, elle a pu constater le manque d’aide et de ressources pour venir autant en aide à sa fille qu’à toute la famille!

Après avoir testé différentes avenues, c’est le yoga qui lui a permis de développer, autant pour elle que pour sa fille, une méthode pour apprendre à se concentrer, tout en appliquant différentes techniques d’apprentissage et de socialisation. Le yoga fut pour France une découverte importante. C’est alors qu’une idée a germé dans son esprit: fonder une entreprise qui aura pour mission d’aider les enfants à développer leur concentration, à favoriser leur mieux-être, à bâtir leur estime de soi, à prendre conscience de leur corps, à avoir un sommeil réparateur bref, offrir des outils faciles et accessibles aux enfants et aux parents.

Partant de l’idée que: «Lorsque la société et le système d’éducation vous laissent tomber, il faut trouver la force d’agir afin d’assurer un avenir pour sa fille atteinte de dysphasie.», France fonde donc, en 2008, PedaYoga inc. Défrichant les sentiers du yoga pour enfants, France se lance comme défi d’atteindre le plus d’enfants et de famille dans le monde pour faire une différence chez les adultes de demain. Munie de ses formations, des livres qu’elle a écrits, des jeux qu’elle a développés et de sa persévérance, le pari est lancé! Irréaliste, me dites-vous?

Pas vraiment!

À la conquête
Étant moi-même une adepte du yoga pour enfant, je suis le développement de PedaYoga inc. de très près. L’entreprise connait aujourd’hui un essor mondial. Les yeux de pays tels que la France, la Belgique, la Suisse, les États-Unis, les Émirats Arabes Unis, le Brésil, et j’en passe, sont tournés vers l’entreprise québécoise dont les partenaires internationaux se font de plus en plus nombreux. Le développement de l’entreprise au Québec et au Canada évolue aussi de façon exponentielle. Avec plus de 4 000 animateurs spécialisés en yoga pour enfants, formés par la méthode PedaYoga, parions qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cette entreprise!

Le truc?
Nombre d’entrepreneurs vous diront qu’il faut avant tout une grande persévérance pour arriver à traverser toutes les épreuves qui se dressent sur le chemin vers le succès. Bien entendu, la gloire n’arrive pas automatiquement lorsqu’on se lance en affaires! On se cogne le nez, on doit débattre de ses idées, démontrer que le projet est viable. Financièrement, ce n’est pas toujours «caviar et limousine», bien au contraire! Avant que les portes s’ouvrent facilement, on rencontre beaucoup de «non»!

Il n’y a certes pas de formule toute prête à suivre, mais il y a des lignes directrices que bon nombre de gens ayant réussi en affaires gardent en tête.

Il faut être motivé, inspiré et inspirant, il faut oser, rester fidèle à ses convictions et à la base de notre projet et il faut surtout être capable de saisir les opportunités qui se présentent à nous. Tout cela demande aussi un juste milieu entre notre vie personnelle et professionnelle. C’est là où souvent le bât blesse. On doit apprendre à gérer notre agenda de façon à ce que cette aventure reste vivable: émotionnellement, mentalement et physiquement. Être capable de doser la vie sociale et personnelle est souvent un autre défi auquel il faut se préparer!

Oui, c’est possible!
J’aurais pu vous citer plusieurs autres succès d’entrepreneurs québécois, mais il y en aurait trop! Je crois sincèrement que de belles histoires, comme celles citées plus haut, nous donnent le droit de rêver, d’espérer et de foncer. Plus vrai, encore, RÊVER EST ESSENTIEL! À travers nos idées, nos souhaits et nos pensées se cachent parfois des éclairs de génie qui pourraient nous mener loin. Pourquoi arrêter de penser grand? Bien sûr, tout ce qui nous passe par la tête n’est pas réalisable! Mais le problème c’est que le jour où nous cessons de croire que l’on peut rendre le monde meilleur, c’est aussi le jour où l’espoir aura quitté notre planète!

Bonne rêverie!


Nancy De Sousa
Propriétaire de Les Trésors de la Terre
www.facebook.com/lestresorsdelaterre
lestresorsdelaterre@gmail.com
514 966-0106
Conceptrice et animatrice d’ateliers de créativité et gestion d’émotions pour enfants.
Animatrice de yoga pour enfants.
Membre de l’équipe La venue de la Cigogne.


Paru dans Moi Parent, Été 2017

Pin It on Pinterest

Share This