La peur d’accoucher. S’en faire une alliée

Mettre un enfant au monde est probablement l’un des plus grands défis qu’une femme puisse rencontrer au cours de sa vie. Avec celui-ci viennent des embûches, des remises en question, des inquiétudes. La peur de l’accouchement est certainement la crainte la plus répandue parmi les futures mamans. Heureusement, il est possible de s’en faire une alliée pour mener à bien ce grand accomplissement : mettre au monde un tout nouvel être humain.
Par Natacha Lafond

Pour bien comprendre le phénomène lié à la peur de l’accouchement, il faut tout d’abord en comprendre l’origine. Chaque femme porte son propre bagage et doit composer avec ses forces et ses faiblesses. En revanche, ce qui est commun à chacune de nous, c’est l’environnement socioculturel dans lequel nous baignons. La façon dont la société nord-américaine actuelle représente l’accouchement vient grandement teinter notre perception ainsi que nos appréhensions face à celui-ci.

Avez-vous remarqué comment l’accouchement est dépeint dans la plupart des films ? Ce qu’on y voit décrit souvent l’urgence, le danger, les cris, les larmes, l’inquiétude, la perte de contrôle, etc. Il est donc normal que ce soit ces images qui nous viennent en tête lorsqu’on imagine notre propre accouchement, et d’autant plus normal que cela nous fasse peur. Ce qu’il faut savoir, c’est que ce parcours n’est pas du tout obligatoire et que la naissance peut être vécue bien différemment.

Après cette prise de conscience, vous avez maintenant le choix d’adhérer à cette image collective ou de vous faire votre propre cinéma en écrivant un tout autre scénario.

Les conséquences de la peur
Traîner une inquiétude lancinante ou une peur démesurée durant sa grossesse est certainement difficile à supporter, mais cela représente également un poids supplémentaire à porter le jour de son accouchement. Lors de cette journée des plus intenses, vous aurez besoin de toute votre énergie, de votre zénitude et de vos belles hormones pro-contractions et antidouleur. Le stress lié à la peur vient bloquer tous ces éléments essentiels et risque de vous ramener au scénario catastrophe que vous souhaitiez éviter.

Utiliser cette peur et la transformer
Comment ? En affrontant la bête! En la regardant droit dans les yeux, en en faisant le tour jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de secret pour vous. Voici quelques façons pour y parvenir :
• Prendre des cours prénataux offerts par une personne ayant une approche physiologique et naturelle de la naissance est un premier pas dans la bonne direction.
• Ne lire que les témoignages positifs de femmes ayant vécu de beaux accouchements, ce qui vous permettra de vous refaire une banque d’images nourrissantes.
• Utiliser la visualisation pour convaincre votre subconscient que tout va bien se passer.
• Remettre en question les idées véhiculées par les médias (sociaux ou autres).

Lors de votre accouchement, votre instinct va prendre le dessus, et si celui-ci a été envahi par des notions de risques, de complications possibles et de douleurs, il voudra certainement résister et il empêchera votre corps de faire ce qu’il a à faire. C’est cette résistance naturelle qui pave la voie à la réalisation de vos appréhensions concernant la douleur et les interventions médicales.

Pour mieux vous « entraîner » à ne pas avoir peur de la douleur de l’accouchement, je vous invite à faire l’exercice suivant :
• Chaque fois que vous pensez à votre accouchement et qu’une émotion négative monte en vous, prenez le temps de l’accueillir, de l’observer.
• N’essayez pas de fuir cette émotion négative, sinon elle reviendra toujours vous hanter.
• Tentez de voir ce qui a provoqué cette montée de peur, de crainte, d’inquiétude.
• Ensuite, relativisez les choses. Est-ce que cette peur est fondée sur un danger réel ou sur une image biaisée à laquelle vous avez été trop exposée ? La plupart du temps, il s’agit de la seconde option.
• Lorsque vous prenez conscience des fondements de votre peur, prenez le temps de vous créer une image contraire, positive, lumineuse, pleine d’amour et de confiance pour vous-même et votre bébé.

La confiance à la rescousse
Pour faire face à n’importe quel défi, il faut d’abord avoir confiance en nos moyens et aux outils auxquels nous avons accès. L’outil primordial auquel vous devez faire confiance est votre corps ! Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous. Effectivement, de nos jours, les femmes ont plutôt tendance à dénigrer leur corps, à le trouver constamment imparfait ou inadéquat. Ce dur jugement envers nous-même se transfère généralement à notre capacité à donner naissance par nous-même. Et je ne dis pas cela pour que vous vous tapiez sur la tête encore plus, au contraire. Le simple fait d’en prendre conscience peut vous permettre de renverser la vapeur.

Votre corps de femme a tut ce qu’il faut pour mettre votre enfant au monde. À la base, il est capable de le faire naturellement, sans aucune aide. Maintenant, pour que cela puisse se produire, il faut le croire vraiment.

Si c’est votre premier accouchement, vos croyances sont probablement basées non pas sur votre expérience mais sur les informations qui vous ont été transmises par le biais d’une culture foncièrement médicalisée qui prône l’intervention plutôt que la confiance au corps.

Vous avez maintenant le choix de prendre cette information et d’en faire votre réalité, incluant la peur qui vient avec OU vous pouvez décider de reprendre le contrôle, de croire en vos capacités de femme et de foncer avec confiance et lâcher-prise vers cette expérience unique de l’accouchement.

La peur est un moteur puissant qui peut servir à nous sauver la vie lorsque le danger est réel. Elle peut aussi être un frein majeur à l’accomplissement de nos plus grands défis. Il faut l’apprivoiser doucement pour en faire une alliée qui nous éveille et nous oblige à mieux prendre conscience de nos réelles possibilités.

N’ayez plus peur, mesdames, faites-vous confiance et suivez votre instinct.


Natacha Lafond
Accompagnante à la naissance et coach de grossesse
La Fée Marraine

Passionnée par la grossesse et l’accouchement, Natacha Lafond offre une approche d’accompagnement basée sur la santé, le respect et l’harmonie. Afin que vous puissiez vivre entièrement la naissance de votre enfant, elle vous permet d’avoir accès à de multiples outils encourageant la gestion naturelle de la douleur. N’hésitez pas à la contacter pour vivre votre accouchement tel que vous le souhaitez!

www.lafeemarraine.ca


Paru dans Maternité, Été 2018

Pin It on Pinterest

Share This