Photographie intuitive – Hymne à la beauté du monde

Je suis photographe depuis presque 20 ans. Appareil photo à la main, j’ai appris à m’arrêter pour prendre le temps et observer. Après avoir relevé, entre autres, le défi de prendre une photo tous les jours pendant trois années consécutives, ma vision du quotidien et de la vie a vraiment beaucoup changé. Je vois maintenant la beauté partout autour de moi et je suis devenue une chasseuse d’images, une chasseuse de moments présents.

Par Nathalie Lauzon

Il y a quelques années, j’ai créé la «  photographie intuitive  », la photographie du moment présent, celle qui met l’accent sur le ressenti du photographe lors de la prise de vue plutôt que sur le résultat. Sans souci de performance, cette démarche est simple, elle est libre, elle est effectuée en pleine conscience, elle incarne la connexion entre l’environnement, les émotions et l’intuition du photographe.

J’ai envie de vous présenter quelques idées de ce concept pour apprendre à voir autrement et à contempler. Ce petit guide condensé, avec ou sans appareil photo, peut être utilisé comme une «  introduction à la photographie intuitive  » que j’enseigne, un jeu à faire avec les enfants cet été, ou un hymne à la beauté et à la symbolique de la vie qui nous entoure dans une démarche plutôt spirituelle  ; à vous de choisir !

Je vous amène dans mon univers.
Je vous propose de garder les yeux ouverts et de vous immobiliser. Prenez de grandes respirations par le nez (inspiration pendant 5 secondes, expiration pendant 5 secondes) pendant au moins 3 minutes et laissez-vous aller à ces observations toutes simples  :

Décomposer en éléments graphiques ce que mon œil voit de façon générale
Je vois et recherche de la couleur, puis des lignes, de la texture, des points de lumière, des motifs répétés, etc. Je garde mon attention sur ces éléments pendant quelques secondes sans me poser de questions.

Jouer avec des angles de vue pour quelques minutes
Je regarde vers le ciel, puis vers le sol, me couche sur le ventre et bouge la tête dans chaque direction, monte sur une chaise, regarde du coin de l’œil, me penche.

M’arrêter au cadrage d’un objet que je regarde
Je m’approche de l’objet, m’éloigne de l’objet, je le regarde de haut, je me place à sa hauteur, je colle mon nez sur l’objet !

Suivre les ombres
Selon la provenance de la source de lumière, je bouge pour trouver mon ombre, la rendre toute petite ou très longue, essayer de la perdre ! J’observe les ombres partout autour de nous et entre dans leur dimension, l’ombre sous la salière et la poivrière, celle sous le gant de baseball, celle sous le verre de jus.

Attribuer des émotions aux choses qui nous entourent
Deux fleurs se prennent par la main (tige), un cône de pin est gêné derrière les épines, des brins de gazon se recourbent sous la pluie, un pissenlit sourit à bras ouverts vers le soleil !

Inventer des histoires avec la nature
Un petit gnome se cache sûrement derrière un champignon, un couple d’oiseaux vivent dans le nid et se disent des mots doux, une colonie de fourmis attendent leurs cousines venues du Sud, des limaces se font des grimaces sur le tapis de mousse à l’ombre de l’arbre !

Observer l’état des choses et les dimensions
Le soleil qui passe à travers une feuille d’arbre crée de la transparence et dévoile les veinures, une vitre me laisse voir à l’intérieur et aussi ce qu’elle reflète derrière moi, elle me transporte dans différentes dimensions, une rivière montre des éclats de lumière qui dansent et aussi les roches dans le fond de son ventre.

Regarder en dessous
Les tiges et le dessous des fleurs, le dessous de la vaisselle ou de la chandelle à la citronnelle, le dessous de la roche ou de la planche de bois.

Repérer les traces
Traces de vélo ? De chat ? De raton laveur ou de chevreuil ? Les traces nous amènent ailleurs et à mieux comprendre ceux qui partagent notre environnement.

Observer les instants temporels
Les gouttes qui pendent au bout d’une feuille d’arbre ou de la pomme de douche, la coulisse de sirop d’érable sur la table, les bulles dans un verre d’eau gazeuse, le halo du soleil qui entre par la fenêtre, la coccinelle au bout d’un brin d’herbe, le vent qui chatouille les feuilles d’automne sur le sol, un thé en fleur qui s’ouvre dans la tasse d’eau chaude.

Comment vous sentez-vous maintenant ?
• Moi, ça me calme. Ça m’amène dans un moment de gratitude aussi.
• Ces exercices pour petits et grands sont des invitations toutes simples à regarder l’évidence. À regarder ce qui est devant nos yeux tous les jours.
• Des invitations à se décoincer du mental. Se dézoner du confort. S’ancrer dans son corps en observant.
• S’intéresser à ce qui est. Se déstabiliser par la simplicité et la beauté de la vie.

Bon été !

 

Nathalie Lauzon
Coach professionnelle, auteure et artiste

www.nathalielauzon.ca    info@nathalielauzon.ca


Paru dans Moi Parent, Été 2019

Pin It on Pinterest

Share This