Le portage – Confort, sécurité et liberté de mouvement

Le portage est utilisé depuis plusieurs siècles afin de permettre aux parents de concilier tâches domestiques et soins au bébé. Depuis les années 2000, le portage connaît un essor important en Amérique du Nord, car plusieurs recherches ont démontré son efficacité et ses bénéfices.
Par Laurence Deveault-Valiquette

Malgré tout, il peut être parfois difficile pour les parents de savoir si le portage effectué est physiologique. Voici donc les principes de base pour que le portage soit confortable et sécuritaire pour les deux parties.

Le portage physiologique, ça consiste en quoi?
Le portage physiologique est le portage qui respecte la physiologie et la physionomie du porteur et du bébé. C’est un portage sécuritaire et confortable pour les deux.

Pour bébé, la posture la plus ergonomique est celle où son ventre est collé sur le ventre du porteur. Ses jambes et ses fesses doivent former un «M» vu de dos; les genoux doivent être plus hauts que les hanches (à la hauteur de son nombril) et celles-ci doivent être fléchies et légèrement écartées. Ainsi, pour un bébé âgé de plus de 6 mois, ses fesses et ses fémurs sont en appui contre le corps du porteur. Avant 6 mois, bébé est plutôt en position dite regroupée: c’est l’avant de ses jambes qui est en contact avec le ventre du porteur.

Il est à noter qu’il est important de respecter l’écartement naturel des hanches de bébé. Donc, pour un bébé de moins de 5-6 mois, l’écartement des jambes sera minime et ne dépassera pas les hanches, tandis qu’après 6 mois, bébé sera en mesure de les écarter plus amplement. Pour s’assurer d’un écartement physiologique des hanches dans le porte-bébé, il suffit d’observer et de reproduire l’écartement de ces dernières lorsque vous le prenez dans vos bras.

De plus, le dos doit être arrondi en forme de «C». En effet, durant les premiers mois de vie, la musculature de bébé n’est pas assez développée pour soutenir correctement le poids de sa tête. Il est donc primordial que le dos soit bien soutenu dans cette position arrondie, jusqu’à ce que son système musculo-squelettique soit assez mature. Cet arrondissement permet aussi de faire tomber la tête vers l’avant, contre le porteur. La tête doit aussi être centrée et maintenue dans l’axe de la colonne vertébrale.

Aussi, pour un portage sécuritaire, il faut vérifier régulièrement la position de bébé. Sa tête devrait toujours être à l’extérieur du porte-bébé, et son visage toujours à découvert. Son menton ne devrait pas s’appuyer contre son thorax, afin de garder ses voies respiratoires dégagées en tout temps. Il faut de plus varier la position de la tête et alterner entre la rotation droite et la rotation gauche pour éviter le développement d’une déformation crânienne.

Mon bébé n’aime pas être ventre contre ventre
Il peut arriver que certains bébés ne soient pas confortables ventre contre ventre. Dans ce cas, il est suggéré de porter bébé sur le dos ou contre la hanche. Bien que la position face au monde (dos de bébé contre ventre du porteur) puisse être sécuritaire et confortable, elle demande une connaissance accrue et beaucoup d’expérience en portage. La fédération allemande des pédiatres, très reconnue dans le monde du portage, a d’ailleurs choisi de contre-indiquer cette position à cause de sa complexité. Si vous désirez porter votre enfant de cette manière, il est conseillé de vous informer davantage auprès de professionnels de la santé bien informés, tels que des ergothérapeutes, et/ou de suivre un cours en portage.

Les alternatives
Les portages sur le dos et sur la hanche ont aussi les avantages du portage face au monde, sans la complexité du dos contre ventre. En effet, lorsque l’enfant vieillit, il peut être frustrant pour celui-ci d’être mis à l’étroit et coupé de son environnement. Ces deux types de portage permettent à l’enfant d’explorer son environnement et au porteur d’être plus libre dans ses mouvements, contrairement au portage sur le ventre qui oblige les parents à travailler les bras allongés et éloignés du corps. Cependant, pour que ce type de portage soit sécuritaire, le porte-bébé doit être conçu pour cela et l’enfant doit être âgé d’au moins 5-6 mois. Aussi, bébé ne doit pas dormir en aucun temps dans cette position.

Il est aussi recommandé de limiter les temps de portage à une trentaine de minutes dans cette position, car l’enfant ne peut pas se couper par lui-même des stimulations de l’environnement. De plus, la répartition du poids de bébé dans ces deux positions amène habituellement et rapidement des tensions chez le porteur.

Quels sont les avantages à porter mon bébé?
Avantages pour bébé
• Permet une meilleure digestion: favorise les rots, diminue les reflux gastro-œsophagiens et les coliques
• Diminue le risque de développer une tête plate
• Favorise le lien d’attachement
• Favorise le bon développement des articulations et des muscles
• Permet une position réconfortante, facilitant le sommeil et une diminution des pleurs
• Permet de stimuler le développement cognitif de bébé de par sa proximité avec le parent et son environnement

Avantages pour les parents
• Facilite les déplacements
• Libère les mains
• Permet de transporter bébé plus facilement
• Améliore la posture et le confort de par une meilleure distribution du poids de bébé
• Permet de mieux comprendre et interpréter les signes de bébé
• Augmente la confiance en soi et son sentiment de compétence parentale
• Favorise le lien d’attachement

Le portage et l’ostéopathie
N’hésitez pas à consulter un ostéopathe ou tout autre professionnel de la santé afin de vous accompagner dans le portage. Ce professionnel sera en mesure de vérifier si vous êtes bien positionnés.

Aussi, si bébé semble ne pas être confortable, c’est peut-être parce qu’il a certains blocages ou restrictions musculosquelettiques qui l’empêchent de se mettre dans la position physiologique énumérée ci-dessus. Le porteur peut aussi présenter certaines tensions lors du portage qui peuvent être dues à des blocages ou restrictions physiques. Mais ne vous inquiétez pas, seulement quelques séances en ostéopathie peuvent grandement améliorer la mobilité du corps et ainsi diminuer, voire faire disparaître, ces tensions.


Laurence Deveault-Valiquette, D.O.
Laurence est ostéopathe clinicienne chez Clinique Inspiration à Laval. Issue du milieu compétitif du plongeon, Laurence a toujours aimé le sport. Pour compléter ses études de 2e cycle en ostéopathie, elle a présenté un mémoire de recherche sur les migraines menstruelles. Par contre, elle s’intéresse également à la clientèle adulte, aux traitements des femmes enceintes ainsi qu’aux nouveau-nés et aux jeunes enfants.
www.cliniqueinspiration.com@inspirationlaval

Références:
– Baby Carrier Industry Alliance. Babywearing keeps your baby Visible and Kissable! www.babycarrierindustryalliance.org/babywearing-safety/consumers/
– Chimparoo (2017). Les avantages des produits Chimparoo. www.chimparoo.ca/a
– Dion, M. (2015). Le portage. Naître et grandir. Repéré à www.naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/soins/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-portage
– Duhaime, C. (2017). Bien connaître la pratique du portage. Moi parent. www.moiparent.ca/bien-connaitre-la-pratique-du-portage/
– Jetté, G. (2016). Un premier pas vers le portage. Moi parent. www.moiparent.ca/portage/
– Portage double (2016). Le portage ergonomique. www.portagedouble.com/


Paru dans Moi Parent, Printemps 2018

Pin It on Pinterest

Share This