Il fait soleil, ce n’est pas la nuit!

Au début du printemps, ce n’est pas facile d’expliquer à nos enfants les répercussions du changement d’heure. En effet, pourquoi fait-il encore noir le matin et pourquoi fait-il encore soleil à l’heure du dodo? Ce changement n’est pas seulement difficile à comprendre, mais également difficile à vivre.
Par Nancy Germain

Un peu d’histoire! Pourquoi devons-nous changer l’heure au printemps et à l’automne? Cette habitude a débuté en 1975 après le choc pétrolier en Europe. L’objectif était de diminuer la consommation d’énergie. Dans les faits, en gagnant une heure d’ensoleillement dans la journée, il était logique de conclure que moins d’éclairage artificiel devait être utilisé. Avec les années, nous avons été bien heureux de pouvoir profiter de plus de luminosité naturelle le soir pour effectuer nos loisirs d’été.

Des effets différents selon l’âge
Pour les poupons de 0 à 6 mois, il ne semble pas y avoir de conséquences négatives lors des changements d’heure. À cet âge, les bébés n’ont pas encore trouvé leur rythme régulier d’éveil et de sommeil (cycle circadien) qui s’étend sur une journée de 24 heures. Leur routine de sommeil, quoi!

Nous ne pouvons toutefois pas dire la même chose pour les bébés de 6 mois et plus ainsi que pour les enfants. Ceux-ci subissent les contrecoups d’un tel changement. Lorsque nous avançons l’heure, ils perdent littéralement jusqu’à une heure de sommeil. Cette heure de moins de sommeil fait en sorte que, dans les jours suivant le changement d’heure, il est possible d’observer les symptômes suivants:
• Diminution de l’appétit
• Difficulté à trouver le sommeil (autant pour les siestes que pour le dodo de la nuit)
• Difficulté à se lever le matin
• Changement dans l’humeur… qui peut devenir grognonne!

Avec ces informations, il est facile de comprendre pourquoi les différents intervenants disent constamment que la routine, c’est primordial dans la vie d’un enfant.

Une question d’hormone?
C’est surtout le changement d’heure du printemps auquel il est difficile de s’adapter!

Pourquoi? À cause de la mélatonine! Celle-ci est l’hormone qui régule le cycle circadien. Elle est sécrétée naturellement en l’absence de lumière. Vous avez peut-être entendu parler de celle-ci puisqu’elle est utilisée comme traitement pour diminuer les effets du décalage horaire et également pour traiter les gens qui ont des troubles du sommeil. Lorsque nous perdons une heure de sommeil parce que nous avons avancé l’heure au printemps, il fait jour plus tard! C’est donc le surplus de lumière qui est responsable des malaises, le taux de mélatonine n’ayant pas eu le temps de s’ajuster. Il est intéressant de noter qu’il faut en moyenne deux heures de lumière atténuée pour que la mélatonine fasse son effet. De plus, des moyens naturels existent pour aider le corps de vos petits amours à s’adapter!

Deux écoles de pensée
Certains spécialistes suggèrent une adaptation graduelle et préventive. Cela veut dire que, quelques jours (4-5 jours) avant d’avancer l’heure, les parents devraient coucher les enfants 15 minutes plus tôt chaque soir en augmentant de 15 minutes par jour. Donc, après 4 jours, l’heure du coucher de votre enfant serait une heure plus tôt! On devrait faire le même exercice pour l’heure du levé, c’est-à-dire réveiller son enfant 15 minutes plus tôt en augmentant graduellement.

Au contraire, d’autres spécialistes diront plutôt qu’il ne faut rien changer à la routine de l’enfant et que celui-ci devrait s’adapter en quelques jours seulement sans rien changer de la routine habituelle. Les spécialistes conseillent cependant d’aider son petit en favorisant la détente et en diminuant les bruits de la maison. Il faut seulement accepter que l’enfant ait plus de difficulté à s’endormir les premiers jours.

D’une façon ou d’une autre, il est certain que votre bébé risque de s’adapter plus facilement que votre plus vieux qui a un horaire de garderie ou d’école.

Trucs pour faciliter cette transition
Peu importe la méthode choisie, certaines actions aideront vos enfants à bien s’endormir, à dormir ou encore vous aideront à diminuer les impacts du changement d’heure.

  • En soirée, évitez les stimulants tels que le chocolat, les collations sucrées, les jeux électroniques et les heures prolongées devant la télévision.
  • Faites-lui faire de l’exercice physique afin de faciliter l’endormissement. Il ne faut pas épuiser nos enfants, mais simplement leur faire dépenser leur énergie.
  • Utilisez des rideaux opaques qui coupent la lumière du jour.
  • Assurez-vous que votre enfant soit confortable dans son lit et que la température ambiante ne soit ni trop chaude ni trop fraîche.
  • Réglez à la nouvelle heure toutes vos horloges (four à micro-ondes, montre, téléphones…) avant de vous coucher.
  • Soyez zen et acceptez que toute la famille soit peut-être plus irritable la première journée du changement.
  • Instaurez une bonne routine de dodo qui débutera environ 45 minutes avant le coucher: faites-lui prendre un bain avec odeur relaxante, crémez-le doucement, parlez-lui avec une voix douce et calme, faites-lui la lecture d’une histoire, invitez-le à prendre quelques respirations, etc.
  • Utilisez vos talents de dessinateur pour tenter d’expliquer visuellement à vos enfants le concept de changement d’heure et du soleil toujours présent dans le ciel. Faites des dessins simples (style bonshommes-allumettes) avec un ordre chronologique telle une bande dessinée. Cela ajoutera du contenu à vos explications verbales. Vous ne perdrez rien à essayer!
  • Continuez vos bonnes habitudes, même lors de vos congés!

Bon succès!
Beaux rêves et doux printemps!


Nancy Germain
Éducatrice spécialisée et Coach familial
Membre du réseau Nanny secours
www.nannysecours.com@NannySecoursnancygermain.tes@hotmail.com


Paru dans Moi Parent, Printemps 2018

 

Pin It on Pinterest

Share This