Saine Alimentation

Une saine alimentation, une affaire de famille

«C’est bon pour la santé!» Qui n’a jamais dit cette phrase à son enfant afin de lui faire manger des légumes ou un repas longuement préparé? Était-ce plutôt une tentative pour éduquer son enfant à la nutrition? L’intention est bonne, mais cette phrase est peu convaincante… Alors, comment faire passer le message à nos enfants?

Par Sandra Griffin

La santé est un concept beaucoup trop abstrait pour les enfants. C’est la même chose pour les adultes. Ils savent que consommer régulièrement certains aliments peut entraîner des problèmes de santé à long terme, mais cette connaissance ne pousse pas tout le monde à l’action. Tous les parents désirent que leurs enfants mangent bien, mais devrait-on faire l’éducation à la nutrition aux enfants?

La réponse pourrait être oui, c’est important, mais non, il ne vaut mieux pas. Il faut que les parents vivent la saine alimentation, et non qu’ils l’enseignent. Les enfants apprendront donc par l’exemple. Les petits n’ont pas besoin de savoir que les légumes sont riches en vitamines et en fibres, ils doivent en avoir dans leur assiette midi et soir et voir leurs parents s’en régaler. Le pain à grains entiers est-il plus nutritif que le pain blanc? Bien sûr, mais les enfants le consomment, car c’est le seul pain disponible à la maison. Le saumon est riche en oméga 3? Super! Mais il se retrouve au menu chaque semaine, car il est délicieux. Il en est de même pour les aliments plus sucrés, gras ou salés. Ils ont leur place dans l’alimentation équilibrée, il suffit de revoir les habitudes d’achat et la fréquence de consommation. Il faut aussi éviter l‘information négative telle que: cet aliment est engraissant. Ce n’est pas vrai, aucun aliment à lui seul n’a le pouvoir de faire prendre du poids et ces réflexions d’adulte à voix haute peuvent avoir un effet néfaste à long terme sur la perception du poids corporel. Afin de favoriser de saines habitudes alimentaires familiales, toute activité, atelier ou information ont leur place et doivent être encouragés auprès des parents.

Ce qu’il faut enseigner aux enfants

Cuisiner
La meilleure façon de manger sainement est de cuisiner. Ce qui est fait maison est toujours un meilleur choix que les aliments du commerce. Et les enfants adorent cuisiner, même avant 2ans. Ils prennent plaisir à remuer une cuillère dans un bol de farine pour préparer des biscuits. Ils seront très heureux de manger les légumes que vous coupez en préparant le souper, ils adorent casser des oeufs ou appuyer sur le bouton du mélangeur. Le rouleau à pâte… le bonheur au bout des doigts! Bien sûr, cuisiner avec son enfant en bas âge demande de la patience, mais ça vaut la peine. Il apprendra des consignes claires, sera plus enclin à goûter le repas et mangera plus de légumes si on le laisse les manger pendant qu’on les prépare. Il apprendra aussi des règles de base comme se laver les mains avant de toucher aux aliments ou nettoyer le comptoir une fois la recette terminée. Munissez-vous d’un bon banc afin que les petits soient en sécurité à votre hauteur et n’interdisez pas la cuisine aux enfants. Ils sont beaucoup moins dérangeants à côté de vous, les mains dans les bols que par terre, à chercher votre attention. Et un jour, ils auront les connaissances et l’expérience nécessaires pour vraiment aider ou pour pouvoir préparer quelques repas à votre place!

L’écoute de l’appétit
Dès que le bébé naît, il sait faire connaître son appétit à ses parents, il va pleurer lorsqu’il a faim et cesser de boire lorsqu’il sera rassasié. Lorsqu’il se met à manger, il est important de continuer à respecter les signes que le bébé envoie. Les bébés, contrairement aux adultes, savent respecter leur appétit. Ils ne mangeront pas plus que leur faim parce que c’est tellement bon ou pourront refuser leur fruit préféré s’ils n’ont plus faim après le repas. Par contre, ils peuvent rapidement perdre cette écoute de l’appétit s’ils sont forcés à manger alors qu’ils n’ont plus faim ou si les aliments servent de récompense à certaines situations. Il est donc important de leur poser des questions concernant leur appétit: as-tu faim? Est-ce qu’il reste de la place dans ton bedon? Il faut ensuite faire confiance aux réponses, les enfants ou bébés peuvent avoir très faim, comme pas du tout.

Le comportement pendant les repas
Il est important d’avoir des règles à suivre pendant les repas. Les enfants aiment les routines et apprennent avec la répétition. Elles doivent être respectées en tout temps sauf si vous en décidez autrement. Voici des idées de règles qui favorisent des repas agréables:
– Fermer ces appareils: télévision, cellulaire, ordinateur
– Se laver les mains avant le repas
– Rester assis
– Attendre que tous aient fini avant de demander le dessert
– Goûter au moins à chaque élément du repas sans être obligé de le manger au complet.
– Ne pas jouer avec la nourriture ou les ustensiles

La variété
Consommer une variété d’aliments est le meilleur moyen de leur faire apprendre les saveurs, les textures et développer les goûts. Achetez des légumes et fruits que vous ne consommez pas habituellement. Cuisinez des recettes indiennes, italiennes, mexicaines, asiatiques; les enfants aiment étrangement souvent ce qui est très goûteux comme l’ail, le cari, le lait de coco… Mis à part le sel, un bébé peut très bien être exposé à ces saveurs plus prononcées. Vous n’aimez pas le foie, le poisson ou le tofu? Si vous n’achetez pas ces aliments, il y a fort à parier que vos enfants ne les aimeront pas non plus. Au contraire, si vous consommez une grande variété d’aliments, vos enfants vous impressionneront par leur amour pour l’aubergine ou les crevettes et ils seront beaucoup plus ouverts à goûter des aliments nouveaux.

Prenez plaisir à bien manger en famille!


Sandra Griffin, Dtp
Nutritionniste et maman de 2 jeunes enfants
Consultations et ateliers en nutrition pour les mamans sur www.mamanmangebien.com
Pour information: mamanmangebien@gmail.com


Paru dans Bébé Printemps 2016

Pin It on Pinterest

Share This