Des vacances à mon coeur – Enfin un peu de repos!

Des vacances l’été… en prendre ou pas? Toute l’année, nous jonglons avec nos horaires de travail, la garderie, l’école, les différentes activités des enfants et les nôtres. Puis arrive enfin l’été, que nous attendions avec impatience pour oublier et mettre de côté le reste de l’année. Mais rapidement, on retourne à nos bonnes vieilles habitudes et on planifie notre été au quart de tour.
Par Johanne Bisaillon

À la lumière de ces faits, pouvons-nous conclure que nous avons peur de nous laisser aller, de laisser notre cerveau en mode «par défaut»? Quels avantages auriez-vous, vous et votre famille, à laisser vagabonder votre cerveau?

RMD ou Réseau du mode par défaut1
Que signifie passer en Réseau mode par défaut? Comme son nom l’indique, cela veut dire un réseau qui s’active «par défaut» quand la personne n’est plus engagée dans une activité vers des stimulations extérieures précises. Notre cerveau n’est alors pas en train de travailler, mais n’est pas non plus endormi; disons juste qu’il ralentit la cadence. Ce réseau est donc très important, car notre cerveau a besoin de traiter les informations qu’on lui fait assimiler chaque jour de l’année.

J’ai observé, à plusieurs reprises, que tous avaient hâte à l’arrivée des vacances estivales, mais que l’inquiétude que les enfants s’ennuient planait chez de nombreux parents. C’est comme si les parents se donnaient l’obligation d’organiser et de planifier des activités pour occuper les enfants, mais aussi pour ne pas perdre le fil des apprentissages et de la routine.

Avons-nous si peur de laisser vagabonder l’esprit de nos enfants?
Si vous avez cette inquiétude ou que vous ressentez une certaine culpabilité à ne rien faire, sachez que, même si vous prenez des vacances, votre cerveau et celui de votre enfant seront aussi actifs.

N’est-ce pas merveilleux de savoir que lorsque le cerveau cesse de focaliser sur l’extérieur, il laisse plus de temps à l’individu pour se tourner vers soi et intègre, à son rythme, les informations recueillies durant toutes les semaines sans repos? Il semblerait même que cette pensée non dirigée permettrait de consolider notre identité et de donner un sens à notre vie!1

Décongestion mentale
Accepter de modifier la routine métro-boulot-dodo en se permettant de prendre des vacances, c’est s’accorder une cure de décongestion du mental, c’est contribuer à maintenir l’équilibre de l’hormone appelée le cortisol.

Le cortisol, aussi appelé «hormone du stress», maintient l’équilibre énergétique du corps. Il a pour rôle principal de soutenir l’organisme en réponse au stress, mobilisant l’énergie pour nourrir les muscles, le cerveau et le cœur.2 Un taux de cortisol trop élevé ou trop bas peut avoir des conséquences sur le corps humain. Il importe donc de faire bien attention et de réguler le taux de cortisol en accordant des moments de détente à son corps pour éviter ces malaises.

Conséquences d’un débalancement du taux de cortisol
• Diminution des défenses immunitaires (bonjour les virus!)
• Hausse de la tension artérielle
• Augmentation du risque de diabète, d’obésité, de prise de poids
• Irritabilité
• Difficulté d’endormissement, insomnie
• Anxiété de séparation
• Malaises physiques (maux de tête et de ventre, nausées…)
• Difficulté de concentration
• Difficulté à faire des apprentissages
• Stress/anxiété
• Épuisement
• Diminution de la fertilité
• Diminution de la libido

Déconnecter son cerveau
De quelle façon peut-on s’y prendre pour déconnecter de tout? La réponse est simple: en vous adonnant à des activités que vous trouvez plaisantes à faire, en famille ou seul, et qui vous changeront les idées. Voici quelques suggestions:
• Écouter de la musique.
• Manger du chocolat… mais du noir pour en retirer les bienfaits!
• Sortir vos vieux albums photos et vos vidéos-souvenirs pour en discuter autour d’une crème glacée.
• Vous initier, avec vos enfants, à la méditation, aux exercices de respiration et au yoga.
• Découvrir de nouvelles recettes santé. Les champs regorgent de beaux fruits et légumes frais l’été. Partez à vélo ou à pied pour visiter les marchés extérieurs.
• Chanter vos chansons préférées avec vos enfants ou les leur faire découvrir. Ce sera aussi libérateur et bénéfique qu’une séance de massage. (Mais à mon avis, ne laissez pas de côté l’option du massage!)
• Passer une journée dans la piscine ou à la plage. Quoi de mieux pour se sentir plus détendu à la fin de la journée.
• Pratiquer l’art de la gratitude avec vos enfants et les initier à ce concept en nommant et en partageant ce envers quoi vous êtes reconnaissant dans votre vie. Vous encouragerez par le fait même vos enfants à développer leur capacité à être reconnaissants.
• Pratiquer la cohérence cardiaque, pas seulement en vacances, mais préférablement tous les jours.
• Faire du sport! C’est bon pour la santé mentale et la santé physique.
• S’adonner à la lecture. Une lecture légère vous amènera tout droit dans votre imagination et stimulera votre créativité.

Bienfaits des vacances sur le cerveau
• Prendre du temps pour soi, s’offrir des moments de détente ou des vacances permettent de:
• Faire ressurgir des souvenirs qui pourront être partagés avec les enfants
• Réduire le stress grâce à des horaires moins rigides et moins chargés
• Rêvasser
• Prendre du recul
• Faire le plein d’énergie
• Avoir des inspirations, de nouvelles idées
• Resserrer, consolider les liens familiaux
• Développer la créativité
• Être plus serein, plus détendu

Finalement, accorder des vacances à votre cœur et à celui de vos enfants est bénéfique pour le corps et l’esprit! Permettez-vous d’en abuser un brin et, surtout, prenez le temps de prendre soin de vous! Vous n’avez qu’une «machine» pour le reste de votre vie, faites-en votre priorité.


Johanne Bisaillon
Coach familiale pour parents essoufflés
Membre du réseau Nanny Secours
www.nannysecours.com
@Nannysecours

Références:
1 http://www.quebecscience.qc.ca/reportage_qs/Le-cerveau-aussi-a-besoin-de-vacances
2 https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses medicales/Fiche.aspx?doc=analyse-cortisol-sang


Paru dans Moi Parent, Été 2018

Pin It on Pinterest

Share This