Voyager avec un bébé

Il suffit de se préparer !

Vous planifiez un voyage en famille ? Wow ! Des moments magiques et inoubliables vous attendent! Plusieurs parents hésitent à voyager avec leur nourrisson. Sachez que rien n’est impossible, mais que ce projet demande organisation et préparation. Inclure son bébé dans son séjour change la façon de voyager, même pour des parents expérimentés… mais c’est possible !
Par Marie Fortier

Il faut avoir des attentes réalistes et y aller avec le rythme du bébé. Vous pourrez en profiter pour vous reposer vous aussi et vous retrouver en couple et en famille. Les préparatifs demandent de l’énergie, mais vous verrez qu’être en dehors du quotidien, ça change le mal de place et ça redonne de la vitalité.

Plusieurs types de vacances s’offrent à vous: en voiture, en train, en avion, etc. Décidez d’abord d’une destination et, ensuite, du moyen pour y accéder. Mon conseil : évitez le plus possible les déplacements qui nécessitent de longues heures de transport avec votre jeune bébé. Surtout si vous ne pouvez pas vous permettre d’arrêter quand le besoin s’en fait sentir. Si vous voyagez en voiture, un arrêt aux deux heures est essentiel pour changer votre bébé de position.

Avant l’embarquement
Si vous prenez l’avion avec bébé, voici des conseils pour vous aider à préparer le voyage, à l’apprécier et à prévoir le retour à la maison.

Déterminez votre destination en fonction de la température, des risques de maladies graves pour les voyageurs, des conflits politiques, des durées des déplacements et aussi des installations de l’hôtel pour accueillir des familles avec de jeunes enfants. Demandez si certains articles pour bébé sont fournis: poussette, parc, couchette, chaise haute, etc. Vous pourrez ainsi n’apporter que le nécessaire.

Si vous voyagez avec un très jeune bébé, vérifiez les politiques des compagnies aériennes. Certaines refusent les bébés de moins de deux semaines, d’autres facturent des frais supplémentaires, surtout pour des vols internationaux. La plupart des compagnies ne chargent pas pour un enfant de moins de deux ans s’il est assis sur les genoux d’un adulte.

Lors d’un voyage en avion à l’extérieur du pays, validez tous les papiers requis pour confirmer l’identité de votre bébé. Si votre bébé est trop petit et qu’il n’a pas de passeport, ayez en main son certificat de naissance ou sa carte de citoyenneté. Si un des parents part seul avec l’enfant, il doit avoir une lettre de consentement de l’autre parent qui autorise la sortie du pays de son bébé.

Avant de voyager avec votre jeune bébé, il est préférable d’en parler à un professionnel de la santé pour vérifier s’il doit recevoir des vaccins avant son départ, et ce, même si ces vaccins ne font pas partie du carnet de vaccination habituel. L’objectif est de protéger au mieux l’enfant des risques possibles d’infections dans le pays de destination. Pour maximiser l’efficacité d’un vaccin, on doit idéalement l’administrer six semaines avant le départ.

Si c’est possible, choisissez un vol direct, afin d’éviter le temps perdu à attendre dans les aéroports. Voyager avec un très jeune bébé est souvent plus facile, car il dort davantage. Avec une réservation préalable, vous pouvez demander à la compagnie aérienne un petit lit de voyage pour y déposer votre bébé lors du transport.

Au cours du voyage
Vos habitudes — horaire, nourriture, climat, transport, etc. — seront à coup sûr chamboulées, ce qui n’est pas une mauvaise chose! Demeurez souple et flexible car, chaque jour, vous devrez vous adapter. Vous vivrez peut-être aussi un décalage horaire, lequel se fera également sentir chez votre bébé.

Selon votre destination, portez attention à la nourriture donnée à votre bébé. De même, pour prévenir contamination et infections, offrez-lui de l’eau embouteillée.

Protégez votre bébé des rayons UV grâce à divers moyens comme :
Une petite tente de plage
Une couverture de bambou
Un parasol
Un vêtement léger plus long
Une pâte de zinc
Une protection solaire sur les parties à risque d’être exposées malgré tout

Protégez aussi votre bébé des éventuelles piqûres de moustiques en le couvrant d’une légère couverture ou de vêtements longs.

Pendant le vol
Pour le jour du grand départ, voici une suggestion : installez bébé dans un sac ventral durant l’attente avant l’embarquement. Vous aurez ainsi les mains libres pour les billets d’avion, les passeports, la valise, etc. Sans compter qu’il se repose souvent mieux quand il est collé contre vous, à la chaleur.

La plupart du temps, vous pourrez bénéficier du préembarquement pour vous donner le temps de vous installer confortablement. Durant le voyage, vous pouvez asseoir votre bébé de moins de deux ans sur vous. Autre option : réserver un siège supplémentaire et y installer votre bébé dans son siège d’auto. Pensez aussi à l’habiller en fonction de la température, qui est plus fraîche dans l’avion.

Votre sac à couches est votre meilleur ami. Mettez-y l’essentiel pour le bébé : couches, lingettes de nettoyage, sucette d’amusement, biberons au besoin, vêtements de rechange, petites collations s’il mange, jouets et objets rassurants pour ses dodos, puis finalement, des sacs jetables étanches aux odeurs en guise de poubelles. N’oubliez pas que les produits apportés dans l’avion pour les soins de votre bébé doivent respecter les formats réglementaires, soit 100 ml et moins (même chose pour la crème de zinc à appliquer sur les fesses de bébé).

L’allaitement durant le voyage est idéal, car il apporte une certaine protection au bébé grâce au transfert d’anticorps de sa maman. De plus, le fait de téter (au sein ou au biberon) aidera grandement bébé lors du décollage et de l’atterrissage. Cela atténuera la douleur ou le bourdonnement occasionnés par le changement de pression au niveau de ses oreilles. Avant le départ, on suggère fortement de dégager les voies respiratoires du bébé avec une solution d’eau saline et un mouche-bébé.

Au retour à la maison
Lorsque vous serez de retour à la maison avec bébé, soyez attentif à une fièvre qui perdure ou à d’autres symptômes étrangers à sa condition habituelle. Si cette situation se présente chez un bébé de moins d’un an, ou même après, je recommande fortement de consulter. Voilà! Vous avez un bon tour d’horizon de petits conseils et trucs qui vous aideront à bien préparer et vivre votre voyage en famille.


Marie Fortier
La spécialiste des bébés
Marie Fortier œuvre auprès des jeunes familles depuis plus de 30 ans
www.mariefortier.cominfo@mariefortier.com


Paru dans Moi Parent, Été 2018

Pin It on Pinterest

Share This